Absente Absent

Suite à mon déménagement prochain, je ne serai pas en mesure de venir vous lire pendant environ 10 à 15 jours. Je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année.

Following my next move, I will not be able to come and read you for about 10 to 15 days. I wish you a very happy holiday season.

 

Publicités

Le sang de la vigne The blood of the vine

Le sang de la vigne

Je te l’ai montré de mille signes,
Que mon amour est comme le vin de la vigne.
Il coule dans mes veines avec cette couleur rouge sang.
Il a défié toutes les attaques du temps.

Il est tout ce qui me reste de joie et d’espérance,
Le seul remède à ma souffrance,
Seul feu sur mes amours passionnés,
Seul frein à cet accablement démesuré.

Ma vie n’a de valeur que vécue avec toi.
Chaque voyage nous rapproche un peu plus chaque fois,
Dans ces rêves d’une toute autre dimension,
Qui nous propulsent l’un vers l’autre, au plus fort de cette passion.

The blood of the vine

I showed you a thousand signs
May my love be like the wine of the vine,
It flows in my veins with this blood red color
He defied all the attacks of time.

It is all that remains of joy and hope
The only cure for my suffering
Only fire on my passionate loves,
Only brake to this excessive dejection.

My life has value only when lived with you.
Each trip brings us closer together each time,
In these dreams of an entirely different dimension
That propels us towards each other, at the height of this passion.

Gys

Copyright© 2017 Gyslaine LE GAL

Le monde s’ouvre à moi The world opens to me

Rabat nuit et couple

De l’autre côté me parvient ta voix,
Alors, un nouveau monde s’ouvre à moi,
M’apportant ce regain de bonheur,
Et ce sentiment d’infinie douceur.

Chaque jour, j’attends ces moments,
Que nous partageons amoureusement.
Tout ce dont je rêvais,
Se dessine dans tous ces projets.

Je suis libérée de mes peurs,
Je savoure ce bonheur,
D’avoir retrouvé dans cet équilibre,
L’envie, le goût de vivre.

Si le soleil darde ses rayons sur moi,
C’est à toi que je le dois,
Si l’horizon s’est éclairci,
C’est qu’à travers toi je vis.

The world opens to me

On the other side, your voice comes to me
So, a new world opens up to me,
Bringing me this renewed happiness,
And this feeling of infinite sweetness.

Every day, I’m waiting for those moments,
That we share lovingly.
Everything I dreamed about,
Is emerging in all these projects.

I am free from my fears,
I savor this happiness,
To have found in this balance,
The desire, the taste of living.

If the sun dies on me,
I owe it to you,
If the horizon has cleared,
I live through you.

Gys

Copyright© 2017 Gyslaine LE GAL

Mes écrits sur My writings on:

https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
http://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre

POUR NOEL – FRAIS DE PORT OFFERTS JUSQU’AU 14 DECEMBRE

Jusqu’au 14 Décembre, les envois en lettre simple et lettre suivie sont gratuits et cela sans minimum de commande !
Cette offre concerne les expéditions vers la France métropolitaine, Monaco, la Corse, la Belgique, le Luxembourg et la Suisse.

ATTENTION :
Les modes de livraison sont proposés en fonction des caractéristiques de votre commande.
Pour que votre commande puisse être expédiée en lettre, elle doit impérativement faire moins de 2Kgs et 3 cm d’épaisseur.
(La gratuité des frais de port est calculée à l’étape de choix du mode de livraison).

Improbable avenir

Couverture parfaite 12 05 2017

Il arrive parfois, qu’à la suite d’une rencontre sur le Web,  la vie nous amène à faire des choix difficiles voire pénibles.

Dans cette étrange histoire, inspirée de faits réels,  où l’amour côtoie trop souvent la mort, les tensions et le stress provoqués par des situations inextricables,  les conduisent à des moments de doutes.

Dans ce voyage aux confins de l’Afrique, de l’Europe et des Etats Unis, au cœur de cet amour né de cette rencontre sur le Web, John et Liane vont devoir  affronter les pires situations, au-delà de l’inimaginable. L’amour qui s’est établi entre eux, sera-t-il assez fort pour faire face à tous les problèmes nés dans ces moments de tension extrême, de peur ? Y survivra-t-il ?
Pour toute commande cliquer sur ce lien : https://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-352499.html

 

Les Cris se sont tus

Couverture Les cris se sont tus

Thriller psychologique – Mémoire traumatique et victimologie

Un matin de printemps, un homme va détruire la quiétude de Laina alors âgée de dix ans.
Avec force, puissance, dans des paroles crues mais réalistes, l’auteure nous relate, les conséquences inéluctables inhérentes à ce crime qui ne sera qu’un début dans cette spirale infernale.
Un sujet très délicat, traité avec force. Un roman choc inspiré de faits réels. Un roman pour témoigner des conséquences graves sur l’équilibre psychologique et psychosocial dans une analyse fine et percutante.
D’une plume pathétique, l’auteure nous livre les angoisses, les peurs et traumatismes de l’enfant violé, tout le parcours de reconstruction, les difficultés pour vivre avec ce fardeau, et surtout, le silence.
Pour toute commande cliquer sur ce lien : https://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
Elle a tué l’homme que j’étais
…Nel s’est tu. Il regarde Laura sans la voir. Il est retourné dans ce monde qu’elle n’a pu encore percer. Un monde où le silence n’est plus, où les questions restent trop souvent sans réponses, où la douleur veille, lancinante, épuisante, où les terreurs ne s’endorment jamais…
…Laura attend patiemment qu’il reprenne ses esprits. Elle devine plus qu’elle ne perçoit les combats intérieurs qu’il mène. Elle aimerait pouvoir l’aider, effacer tous ses traumatismes, gommer l’incroyable l’inimaginable, mais elle sait que ce qu’il n’a pas encore dévoilé est terrible. Au fond d’elle, elle a peur de ce qu’il va dire…

… Dans notre vie tout pouvait demeurer calme pendant plusieurs semaines, avant que l’enfer ne se déchaîne de nouveau…
…et me répétait sans cesse qu’elle n’en n’avait pas fini avec moi
…— Pardon Laura mais j’ai besoin de ce contact pour poursuivre. Besoin de savoir que je suis encore vivant, que je suis sorti de ce cauchemar…

Pour toute commande cliquer sur ce lien : https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html

Elle a tué l’homme que j’étais

Couverture elle a tué

Thriller psychologique – Mémoire traumatique et victimologie

…Nel s’est tu. Il regarde Laura sans la voir. Il est retourné dans ce monde qu’elle n’a pu encore percer. Un monde où le silence n’est plus, où les questions restent trop souvent sans réponses, où la douleur veille, lancinante, épuisante, où les terreurs ne s’endorment jamais…

…Laura attend patiemment qu’il reprenne ses esprits. Elle devine plus qu’elle ne perçoit les combats intérieurs qu’il mène. Elle aimerait pouvoir l’aider, effacer tous ses traumatismes, gommer l’incroyable l’inimaginable, mais elle sait que ce qu’il n’a pas encore dévoilé est terrible. Au fond d’elle, elle a peur de ce qu’il va dire…

 

… Dans notre vie tout pouvait demeurer calme pendant plusieurs semaines, avant que l’enfer ne se déchaîne de nouveau…

…et me répétait sans cesse qu’elle n’en n’avait pas fini avec moi

…— Pardon Laura mais j’ai besoin de ce contact pour poursuivre.  Besoin de savoir que je suis encore vivant, que je suis sorti de ce cauchemar…

 Pour toute commande cliquer sur ce lien : https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html

Comment exister ? How to exist?

Ecouter le poème sur fond musical en cliquant sur la vidéo

Dans nos regards qui se croisent,
Dans ces silences qui nous parlent,
Les mots ne s’apprivoisent
Que lorsque nos cœurs s’emballent.

Il reste nos sourires qui illuminent
Toutes ces pensées qui se devinent.
Le temps semble figé,
Tout se passe dans nos pensées.

L’absence est trop souvent marquée.
Alors tout semble étranger.
Les choses perdent toute leur saveur,
La vie semble sans plus aucune couleur.

Mais il reste cette douce musique,
Qui accompagne tous ces cœurs mélancoliques,
De ces êtres devenus solitaires, effacés,
Qui ne savent plus, comment exister.

How to exist?

In our intersecting looks,
In these silences that speak to us,
Words are not tamed
Only when our hearts are racing.

It remains our smiles that illuminate
All those thoughts that can be guessed.
Time seems frozen,
Everything happens in our thoughts.

The absence is too often marked.
So everything seems foreign.
Things lose all their flavor,
Life seems without any color.

But there remains this sweet music,
That accompanies all these melancholy hearts,
Of these being become solitary, erased,
Who do not knowing anymore, how to exist.

Gys

Copyright© 2017 Gyslaine LE GAL

Mes écrits sur My writings on:

https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
http://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre

Je vis, je meurs je me noie I live, I die and I drown

Avion et coeur

Je vis, je meurs et je me noie.
Ton infinie douceur conjure mes fêlures.
La vie me semble moins dure,
Je revêts mon manteau de joie.

En cet instant, je ris et je larmoie.
Ma vie prend une autre tournure,
Le mal s’en va, il est impur,
Le soleil illumine mes jours, et il rougeoie.

Dans cet amour, tu m’emmènes,
Et quand je me retrouve dans la douleur,
Je pense à toi, cela apaise ma peine,
Ravivant nos doux instants de bonheur.

Je vis, je meurs et je me noie,
Toutes ces fois où j’entends ta voix,
Alors je me laisse doucement envahir,
Dans ces ultimes instants de plaisir.

I live, I die and I drown

I live, I die and I drown.
Your infinite sweetness conjures my cracks.
Life seems less hard,
I put on my coat of joy.

At this moment, I laugh and cry.
My life takes another turn,
Evil goes away, he is unclean,
The sun illuminates my days, and it glows red.

In this love, you take me,
And when I find myself in pain,
I think of you, it calms my pain,
Reviving our sweet moments of happiness.

I live, I die and I drown,
All these times where I hear your voice,
So I let myself gently invade,
In these ultimate moments of pleasure.

Gys

Copyright© 2017 Gyslaine LE GAL

Mes écrits sur My writings on:

https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
http://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre

L’adieu au passé Farewell to the past

Femme avec les mouettes

Je suis cette mouette criant,
Qui a quitté ces lieux en s’envolant.
J’oublie les affres du passé,
Dans mon cœur enamouré.

Je retrouverai les parfums odorants,
De ces fleurs entrelacées,
J’attendrai ces instants,
Où nous pourrons enfin nous aimer.

Je disparaitrais, au fond de ce lit douillet,
Je fermerai les yeux
Sur mes rêves précieux,
Vivant cet amour, comme si j’y étais.

Farewell to the past

I’m that seagull shouting,
Who left these places flying away.
I forget the pangs of the past,
In my heart enamored.

I will find the fragrant scents,
From these intertwined flowers,
I will wait for those moments,
Where we can finally love us.

I would disappear, at the bottom of this cozy bed,
I will close my eyes
On my precious dreams,
Living this love, as if I was there.

Gys

Copyright© 2017 Gyslaine LE GAL

EBOOK

Chevauchée Ride

Chevauchée

Souvent nous sommes sortis,
Jusque très tard dans la nuit,
A peine éclairés par la lune,
Sur tous ces chemins d’infortune.

J’aimais m’abandonner,
Te laissant habilement trotter,
Dans ces entrelacs d’arbres et de ronces,
Loin des heurts et des semonces.

Je me souviens du bruit mat des sabots,
Qui étouffait mes sanglots.
C’est en m’accrochant à ta crinière,
Que je psalmodiais mes prières.

J’aimerais retrouver tous ces moments,
Oublier tous mes tourments,
Ne vivre que pour cet amour,
Qui illumine chacun de mes jours.

Ride

Often we went out,
Until very late at night,
Barely lit by the moon,
On all these paths of misfortune.

I loved to abandon myself,
Letting you skillfully trot,
In these interlacing of trees and brambles,
Far from clashes and sermons.

I remember the dull sound of hooves,
Who stifled my sobs.
It’s by clinging me to your mane,
What I was chanting my prayers.

I would like to find all these moments,
To forget all my torments,
To live only for this love,
Who illuminates each of my days.

Gys

Copyright© 2017 Gyslaine LE GAL

Mes écrits sur My writings on:

https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
http://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre

Ces mots qui te disent combien je t’aime These words that tell you how much I love you!

Le corps appuyé sur les oreillers
Je me laisse doucement aller à mes pensées.
Mon esprit part dans un très long voyage
Bien au-delà de ces nuages,

Là, où tu vis,
Où peut-être parfois, tu souris,
Livré à cette souffrance,
De cette sempiternelle absence.

Je suis loin et tellement proche de toi,
Que je ne compte plus le nombre de fois
Où j’ai vraiment cru défaillir d’angoisse,
Jusqu’à ce que la lune décroisse.

Seul cet amour qui nous porte,
Nous soutient, nous exhorte,
A continuer d’espérer,
Que le meilleur est à venir, va arriver.

Je ne laisserai jamais passer la moindre occasion,
Pour te dire, te répéter, avec douceur, affection,
Tous ces mots tendres qui restent les mêmes,
Et qui te disent combien je t’aime !

These words  tell you how much I love you!

The body leaning on the pillows
I let myself gently go to my thoughts.
My mind goes on a very long journey
Well beyond these clouds,

Where you live,
Where can you sometimes smile?
Delivered to this suffering,
From this eternal absence.

I am far and so close to you,
That I do not count the number of times
Where I really thought I was fainting with anxiety,
Until the moon decays.

Only this love that carries us
Support us, exhort us,
To continue to hope,
That the best is coming, will happen.

I will never let any chance,
To tell you, to repeat yourself, with gentleness, affection,
All these tender words that remain the same,
And who tell you how much I love you!

Gys

Copyright© 2017 Gyslaine LE GAL

Mes écrits sur My writings on:

https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
http://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre