Retiens-moi dans tes bras Hold me in your arms

Quand tu me prends dans tes bras,
Et que tu me murmures tout bas,
Ton amour, ta passion,
Alors monte en moi l’émotion.

Quand tu me fais doucement danser,
Et contre toi virevolter,
Je sens mon visage s’illuminer
Et mes yeux briller.

Quand tu me prends dans tes bras,
J’oublie combien j’ai eu si froid.
Je laisse cette flamme me réchauffer,
Et je m’abandonne, à la douceur de tes baisers.

Ainsi, fébrilement blottie dans tes bras,
J’écoute ton cœur qui bat,
Sur ce rythme effréné
De l’amour donné.

Retiens-moi encore dans tes bras.
Mon cœur doucement sombrera,
Dans cette ardente fièvre
Eveillée par tes lèvres.

Hold me in your arms

When you take me in your arms,
And you whisper to me,
Your love, your passion,
So rise in me the emotion.

When you gently make me dance,
And against you twirling,
I feel my face light up
And my eyes shine.

When you take me in your arms,
I forget how cold I was.
I let this flame warm me,
And I surrender to the sweetness of your kisses.

So, feverishly snuggled in your arms,
I listen to your beating heart,
On this fast pace
Of the given love.

Hold me in your arms again.
My heart will slowly sink,
In this burning fever
Awakened by your lips.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL

Mes écrits sur My writings on:

Sais-tu où sont parties mes larmes : https://www.thebookedition.com/fr/sais-tu-ou-sont-parties-mes-larmes–p-361435.html
SOLEDAD : https://www.thebookedition.com/fr/soledad-p-359152.html
Cinq jours qui ont compté : https://www.thebookedition.com/fr/cinq-jours-qui-ont-compte-p-357079.html
Elle a tué l’homme que j’étais : https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
Les cris se sont tus : http://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
Improbable Avenir : http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
Doux abandon : http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
Dans les tourmentes de l’amour : http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
Voile d’ambre : http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre

Publicités

Nouveau ! Vient de sortir

Sais tu projet 5

Le temps d’une promenade, Franck qui tient absolument à épouser Anna, va enfin découvrir son passé, son terrible secret, sa vie tumultueuse. Dans cette histoire d’amour aux rebondissements parfois tendres, parfois violents, vous découvrirez des êtres attachants par leur histoire, repoussants dans leurs dérives. Une histoire qui aurait pu être des plus banales mais qui reste particulière par certains faits circonstanciés. Une histoire émouvante, une poésie parlante qui amène parfois les larmes aux yeux.

Disponible pour l’achat en version papier et PDF ici :
https://www.thebookedition.com/fr/sais-tu-ou-sont-parties-mes-larmes–p-361435.html

 

 

J’ai demandé I asked

Mes yeux n’étaient plus qu’un ciel de larmes,
Où toute la détresse y trouvait ses armes,
Pour m’entrainer un peu plus chaque fois,
Très loin ; et encore plus bas.

J’ai demandé au conseil des sages,
A tous ces visages,
De me donner un peu de ce bonheur
Que j’espérais, au fond de mon cœur.

Que je sois sur l’eau ou dans la plaine,
J’oublie peu à peu mes peines,
Comme lavée par ce merveilleux bonheur,
Qui s’est immiscé doucement dans mon cœur.

I asked…

My eyes were nothing but a sky of tears,
Where all the distress found its weapons,
To train a little more each time,
Very far ; and even lower.

I asked the council of wise men,
To all these faces,
To give me a little of this happiness
I hoped, deep in my heart.

Whether I’m on the water or in the plain,
I gradually forget my sentences,
As washed by this wonderful happiness,
Who gently interfered with my heart.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL

Mes écrits sur My writings on:

SOLEDAD : https://www.thebookedition.com/fr/soledad-p-359152.html
Cinq jours qui ont compté : https://www.thebookedition.com/fr/cinq-jours-qui-ont-compte-p-357079.html
Elle a tué l’homme que j’étais : https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
Les cris se sont tus : http://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
Improbable Avenir : http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
Doux abandon : http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
Dans les tourmentes de l’amour : http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
Voile d’ambre : http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre

A venir – To come up

Dans les mois à venir, sortira mon tout dernier roman d’amour intitulé
Sais-tu où sont parties mes larmes ?

In the coming months, will come out my latest love novel titled
Do you know where my tears are gone?

Sais tu où sont parties mes larmes 4

Le temps d’une promenade, Franck qui tient absolument à épouser Anna, va enfin découvrir son passé, son terrible secret, sa vie tumultueuse.
Dans cette histoire d’amour aux rebondissements parfois tendres, parfois violents, vous découvrirez des êtres attachants par leur histoire, repoussants dans leurs dérives. Une histoire qui aurait pu être des plus banales mais qui reste particulière par certains faits circonstanciés.

Il a les yeux noirs He has black eyes

réveil des passions

Un homme aux yeux noirs décrit le ciel d’amour.
Il me dessine tous les merveilles de ces beaux jours,
Sorties de toutes ces longues nuits sans sommeil,
Qui de ses doigts, m’émerveillent.

Il me faudra encore ses gestes si doux,
Ces moments passés sur ses genoux,
A se conter nos vies et notre amour,
Alors que nos cœurs étaient devenus trop lourds.

Il me faudra encore sentir toutes ces odeurs,
Oublier les cris et les pleurs,
Profiter de chaque instant, de tous ces soirs,
Où dans ses bras je pourrais m’échoir.

Il me faudra savourer,
Cet amour qui m’est donné ;
Laisser à mes pieds le désespoir,
Apprécier sur la vie, cette victoire.

He has black eyes

A black-eyed man describes the sky of love.
He draws me all the wonders of these beautiful days,
Out of all those long nights without sleep,
Who with his fingers, marvel me.

I will still need his gentle gestures,
These moments spent on his lap,
To tell each other our lives and our love,
While our hearts had become too heavy.

I will still have to smell all these smells,
Forgetting cries and crying,
Enjoy every moment, every night,
Where in his arms I could go.

I will have to savor
This love given to me;
Leave despair at my feet,
Enjoy on life, this victory.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal
Tous mes Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Je ne m’interdis pas de penser à toi I do not forbid myself to think of you

Je ne m’interdis pas de penser à toi,
Et dans ces moments-là,
Mon cœur n’est que langueur,
Mes pensées ne sont que bonheur.

Comme je te l’ai déjà dit,
Je te respire, je te vis.
Parfois je peux même te visualiser,
Tant tu imprègnes mes pensées.

Comment pourrais-je définir cet amour
Qui coule dans nos veines chaque jour,
Et nous transporte au-delà des frontières,
Nous inonde de toute cette lumière.

Quoique l’on fasse, nous nous appartenons.
Et même si nous jugeons
Que les obstacles sont parfois trop durs,
Notre âme, notre amour reste pur.

Je ne m’interdis pas de penser à toi,
Et à chaque fois,
Je réveille cette âme passionnée,
Qui ne peut que t’aimer.

I do not forbid myself to think of you

I do not forbid myself to think of you,
And in those moments,
My heart is languor,
My thoughts are only happiness.

As I already told you,
I breathe you, I live to you.
Sometimes I can even see you,
As long as you impregnate my thoughts.

How could I define this love
Flowing in our veins every day,
And carries us across borders,
We are flooding with all this light.

Whatever we do, we belong to each other.
And even if we judge
That the obstacles are sometimes too hard,
Our soul, our love remains pure.

I do not forbid myself to think of you,
And every time,
I wake up this passionate soul,
Who can only love you.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal
Tous mes Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Là où l’amour est roi Where love is king

Sur cette langue de terre,
Que vient lécher la mer,
Mes pas se sont perdus,
Et mes rêves interrompus.

J’avais soudain oublié
La vie, la réalité ;
Les désirs du moment,
Qui m’obsèdent souvent.

Alors, tout en regardant ces goélands,
Ce couple si charmant,
J’ai trouvé une certaine similitude,
Dans leur évidente quiétude.

Ils sont toujours ensemble,
Et immanquablement nous ressemblent.
Malgré le vent et les marées,
Rien n’a pu les séparer.

Combien de temps leur reste-t-il ?
Pour atteindre l’ile,
Où l’amour est roi,
Où règne la joie,

Où toutes les affres du passé
Auront cessé d’exister,
Où toutes les passions,
Se dévoileront, dans une seule explosion.

Where love is king

On this tongue of land,
What is licking the sea,
My steps were lost,
And my dreams interrupted.

I had suddenly forgotten
Life, reality;
The desires of the moment,
Who often obsess me.

So while watching these gulls,
This charming couple,
I found some similarity,
In their obvious tranquility.

They are always together,
And inevitably we are like.
Despite the wind and the tides,
Nothing could separate them.

How much time do they have left?
To reach the island,
Where love is king
Where joy reigns

Where all the pangs of the past
Will have ceased to exist,
Where all the passions,
Will reveal themselves, in a single explosion.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal
Tous mes Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Au fil de l’eau Over the water

Femme marin
Quand à chaque soubresaut,
S’enfonce le bateau,
Je m’agrippe à la barre
Ecoutant ces bruits bizarres.

La coque semble vouloir se disloquer,
Là, sous mes pieds.
Après une profonde inspiration,
Je calme mes émotions.

Je me laisse tanguer ;
Mon esprit finit par s’échapper.
Il a rejoint la terre ferme,
Retrouvé ce cœur qui toujours renferme,

Les plus belles attentions d’amour,
Sans que personne alentour,
Ne puisse un seul instant soupçonner,
Qu’elles sont, ma seule raison d’exister.

Avec lui, la vie me sourit.
J’oublie ces jours trop gris,
Car je sais qu’au lointain,
Il y a enfin quelqu’un.

Quand les nuages déverseront leur pluie,
Que le soleil fera place à la nuit,
Au plus profond de mon sommeil,
L’amour m’accompagnera jusqu’à mon réveil.

Over the water

When at each jolt,
Sinking the boat,
I’m hanging on the bar
Listening to those weird noises.

The hull seems to want to break up,
There, under my feet.
After a deep breath,
I calm my emotions.

I let myself pitch;
My mind ends up escaping.
He joined the mainland,
Found this heart which always encloses,

The most beautiful attentions of love,
Without anyone around,
Can not one moment suspect,
That they are, my only reason to exist.

With him, life smiles on me.
I forget those days too gray,
Because I know that in the distance,
There is finally someone.

When the clouds pour their rain,
That the sun will give way to the night,
In the depths of my sleep,
Love will accompany me until I wake up.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal
Tous mes Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Resté dans l’ombre Stayed in the shadows

Quand le jour viendra,
Où l’un de nous partira,
Alors ressurgirons les souvenirs
Et naîtrons les soupirs,

Pour avoir trop longtemps négligé,
Ces moments si particuliers,
Témoins de cet amour
Qui n’a pu voir le jour ;

Qui a vécu dans l’ombre,
Sombrant presque sous les décombres,
De ces larmes si peu maîtrisées ;
De ces cris à tout déchirer.

Avec les souvenirs viendront les regrets,
De tout ce qui ne fut fait ;
De tout ce que l’on a chéri ;
De ces instants perdus, de vie.

Alors ne resterons que les souvenirs
Et tous ces gros soupirs.
Les larmes couleront sans se tarir,
Ravivant nos plus beaux souvenirs,

Ceux de nos étreintes ;
De ces joies non feintes,
Quand retentissaient nos rires ;
Que nos visages s’illuminaient d’un sourire.

Stayed in the shadows

When the day comes,
Where one of us will go,
So will the memories re-emerge
And will we be born sighs,

For too long neglected,
These special moments,
Witnesses of this love
Who could not see the day;

Who lived in the shadows,
Sinking almost under the rubble,
From those tears so little controlled;
From these cries to tear everything apart.

With the memories will come the regrets,
Of all that was not done;
Of all that we have cherished;
From those lost moments, of life.

So, only the memories
And all those big sighs.
The tears will flow without drying up,
Reviving our most beautiful memories,

Those of our embraces;
Of these unfeigned joys,
When our laughter resounded;
Let our faces light up with a smile.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL

Mes écrits sur My writings on:

SOLEDAD : https://www.thebookedition.com/fr/soledad-p-359152.html
Cinq jours qui ont compté : https://www.thebookedition.com/fr/cinq-jours-qui-ont-compte-p-357079.html
Elle a tué l’homme que j’étais : https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
Les cris se sont tus : http://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
Improbable Avenir : http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
Doux abandon : http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
Dans les tourmentes de l’amour : http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
Voile d’ambre : http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre

Soledad

Dans ce nouveau roman d’amour sur fond d’intrigue policière, où se mêle la tendresse, l’aventure, le crime, la violence, l’auteure nous emporte dans une histoire étonnante qui deviendra singulière.
Une tension omniprésente, des surprises en cascade… Des émotions fortes entre des êtres que tout semble vouloir séparer.