Sous mes larmes aveuglées Under my tears blinded

Poème à lire et/ou à écouter
A Poem To read and/or listen

English version after French version

Sur cet écran, j’attends ton courrier.
Mes yeux fatiguent sous la luminosité.
Regard absolu, sous mes larmes aveuglées
Aucune nouvelle, rien qu’une femme oubliée.

Dehors, sous le vent, des arbres inconsolables
Qui regardent cette scène grotesque et pitoyable.
Je suis la poétesse démunie et indéchiffrable
Qui attend depuis toujours cet amour incomparable.

Les jours ne suffisent plus à l’attente.
Mon cœur pleure dans cette tourmente.
Malgré la confusion et l’hésitation, je tente,
Un appel d’une voix douce et aimante.

Mes mots s’entrechoquent sous l’émotion et ratures
Je bois tes paroles douces, claires comme l’azur.
Nul besoin d’attendre le parchemin de ton amour,
Tes mots sont ancrés dans ma mémoire, depuis ce jour.

Under my tears blinded

On this screen, I wait for your mail.
My eyes tire under the brightness.
Absolute gaze, under my tears blinded
No new, nothing but a forgotten woman.

Outside, to leeward inconsolable trees
Watching that grotesque and pitiful scene.
I am the poet destitute and impenetrable
Which has always expected this incomparable love.

The days are not enough to wait.
My heart cries in this turmoil.
Despite the confusion and hesitation, I try,
A call with a gentle and loving voice.

My words collide under the emotion and erasures
I drink your sweet words, clear as the sky-blue.
No need to wait the parchment of your love,
Your words are anchored in my memory since this day.

Gys

Licence Creative Commons est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France

Publicités

10 réflexions sur “Sous mes larmes aveuglées Under my tears blinded

  1. Bonjour mon amie. Je n’étais pas venue lire ce beau poème.
    Les jours ne suffisent plus à l’attente.
    Mon cœur pleure dans cette tourmente.
    Malgré la confusion et l’hésitation, je tente,
    Un appel d’une voix douce et aimante.
    Ces mots me touchent particulièrement … Ils sont je le présume le besoin de quelques d’entre nous.
    Bisous Gyslaine passe un bon dimanche.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s