Lorsque la lune s’enfuit When the moon flees

Poème à lire et/ou à écouter
A Poem To read and/or listen

English version after French version

Chaque nuit, je m’extirpe de mon lit
Les yeux levés vers le ciel, j’attends que la lune luise.
Je me laisse envahir par ces ombres qui surgissent
J’écoute attentivement, le bruit des feuilles qui bruissent.

Chaque nuit, lorsque la lune sourit,
Je reste immobile alors que mon visage blêmit.
A me demander où es l’homme que je chéris
Pourquoi j’ai mis tant de temps, à le laisser entrer dans ma vie.

Chaque nuit lorsque la lune s’enfuit
Je m’endors seule dans mon lit.
Je l’emporte dans mes rêves les plus fous
Et sombre sous ses baisers les plus doux.

When the moon flees

Every night I drag myself out of bed
Looking up at the sky, I expect the moon shine.
I let myself be overwhelmed by the shadows that arise
I listen carefully, the sound of rustling leaves.

Every night when the moon smiles,
I remain motionless, while my face turns pale.
To wonder where is the man, I cherish
Why I put so much time, to let him enter in my life.

Every night when the moon flees
I sleep alone in my bed
I win in my wildest dreams
And fall under his most gentle kisses.

Gys

Licence Creative Commons est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France

Advertisements

2 réflexions sur “Lorsque la lune s’enfuit When the moon flees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s