L’amour était ailleurs Love was elsewhere

Poème à lire et/ou à écouter
A Poem To read and/or listen

English version after French version

Je me penche sur ces mots
Où se lisent d’innombrables signes.
C’est la sombre histoire de mes maux
De cet amour dont je me sentais digne.

Je respire maintenant dans la nuit,
Cet air chaud, différent, loin de cet abîme,
Où les pleurs, les cris
Ne servent à rien, sauf à l’ennui.

Je n’ai pas eu à ce moment,
Ce dont j’avais rêvé vraiment.
L’amour était ailleurs ;
Un autre être, avec quelque chose de meilleur.

J’ai tellement été meurtrie, blessée
Qu’il m’arrive encore, bien des fois de penser,
Que l’amour tient à peu de choses,
Reste volatile, comme le parfum d’une rose.

Love was elsewhere

I look at these words
Where read countless signs.
This is the dark story of my misfortunes
Of this love that I felt worthy.

Now I breathe in the night,
This hot air, different, away from the abyss,
Where the crying, the shouts
Serve no purpose except to boredom.

I did not have at that time,
What I really wanted.
The love was elsewhere;
With another man, with something better.

I was so bruised, wounded
It happened again, many times thinking,
That love depends on few things,
It remains volatile, like the fragrance of a rose.

Gys

Licence Creative Commons est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France

A propos Gyslaine LE GAL

Née le 28 juin 1956 à Nantes, écrivain Française, bien que toutes mes poésies soient également traduites en Anglais. Diplômée d’un lycée d’études secondaires j’ai exercé une carrière commerciale pour finir assistante de gestion. Réduite à l'inactivité après un accident, mon premier poème a vu le jour en 2006. Je fais profiter les malvoyants par la diffusion de ces derniers en audio, dans les deux langues sur sa chaîne YouTube http://www.youtube.com/c/GyslaineL Born June 28, 1956 in Nantes, French writer, although all my poems are also translated into English. A graduate of a high school high school I had a business career, finally managing assistant. Reduced to inactivity after an accident, my first poem was born in 2006. I do enjoy the visually impaired through the dissemination of these audio in both languages on my YouTube http://www.youtube.com chain / c / GyslaineL
Cet article a été publié dans French love poem with english translation, Poème d'amour Français traduit en Anglais, poèmes d'amour. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour L’amour était ailleurs Love was elsewhere

  1. marieliane dit :

    Ce soir, tu es un peu pessimiste Gyslaine… Non! bien sure! Je sais bien que ce n’est que des mots pour des rimes!!!
    J’ai tellement été meurtrie, blessée
    Qu’il m’arrive encore, bien des fois de penser,
    Que l’amour tient à peu de choses,
    Reste volatile, comme le parfum d’une rose.
    Si se sont juste des mots pour faire des rimes je pense ce que tu écris.
    Bonne fin d’après midi. Bisous. Roberte

    Aimé par 1 personne

  2. flipperine dit :

    l’amour ne tient qu’à un fil

    Aimé par 1 personne

  3. Anonyme dit :

    Un poème, des mots des phrasés, expliquer et comprendre les maux de la vie, nous rend nostalgique et interrogatif ? … là où est passé l’amour, le cœur lui n’oublie pas, de son voile il tise des ondes, ceux de nos souvenirs !!

    Aimé par 1 personne

  4. colettedc dit :

    Oui, l’amour tient à si peu, en effet ! Magnifiquement bien écrit Gyslaine ! Bonne soirée ! Amitiés♥🙂

    Aimé par 1 personne

  5. bernard25 dit :

    Bonsoir GYS superbe cette poésie que d’amour ou celui tiens à peu de chose
    Un regard, un sourire et une main
    Chaleureuse sur l’épaule
    Valent mieux qu’un million
    De mots ou de phrases
    Ce que sent le cœur est plus profond
    Que ce qu’entends l’oreille
    Je te remercie d’être là par ton amitié
    Je te souhaite une belle fin de semaine
    Un agréable week-end
    Avec de la joie et du bonheur au sein de ta demeure
    Bises, amitié
    Bernard
    Ce jour chez moi quelques flocons de neige sans plus

    Aimé par 1 personne

  6. charef dit :

    Digne tu l’as toujours été Gys. Tu es de cette race qui ressemble à l’arbre qui meurt debout . Il ne plie jamais campé dans ses racines profondes qui ont vaincu le temps et les évènements. Pensée…Gys…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s