Quand j’ai trop mal de toi When I have too much harm of you

Poème à lire et/ou à écouter
A Poem To read and/or listen

English version after French version

Rien ni personne n’a pu me détourner de toi
Car tout était dérisoire quand tu n’étais pas là.
Il y avait ces lames qui m’entraînaient au fond.
Elles me ballotaient et me rejetaient dans un dernier rebond.

Mon univers trépidant restait toujours vide.
Toutes les saveurs de la vie, devenaient fades et insipides.
Mon cœur si lourd, si tendre,
Te restait attaché ; Difficile de s’y méprendre.

C’est toujours devant ces magnifiques paysages, que je viens
Quand je me sens seule, que j’ai trop mal de toi.
Mon regard s’accroche au lointain,
Avec les mêmes sensations qu’autrefois.

Chaque jour naît un merveilleux rêve,
Où il n’y a plus que toi et moi.
Mes désirs ne me laissent plus aucune trêve.
Ma vie, mes aspirations, ne sont plus que pour toi.

When I have too much harm of you

Nothing neither nobody could take me away from you
Because everything was derisory when you were not there.
There were these blades that led me to the bottom.
They shake me about and rejecting me in a last rebound.

My hectic universe always remained empty.
All the flavors of the life, became bland and tasteless.
My heart so heavy, so tender,
Remained attached at you; hard to be mistaken about it.

It is always in front of these magnificent landscapes, I come
When I feel me alone, I have too much harm of you.
My gaze clings to the distant,
With the same feelings as before.

Every day born a wonderful dream,
Where there is more than you and me.
My desires do not leave me no respite.
My life, my aspirations, are no more than for you.

Gys

Licence Creative Commons est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France

Advertisements

14 réflexions sur “Quand j’ai trop mal de toi When I have too much harm of you

  1. Gyslaine j’aurais aimer écrire ce poème
    « Mes désirs ne me laissent plus aucune trêve.
    Ma vie, mes aspirations, ne sont plus que pour lui. »
    Je sais que je suis une douce réveuse!!! c’est le printemps qui vient me réveiller et me donner des envies de libertées.
    Bon week-end.
    Bisous

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s