Adieu tristess Farewell sadness

Le sort quel qu’il est été, quel qu’il soit,
M’a donné des jours doux et des matins pluvieux
Où le découragement m’oppressait à chaque fois
Où l’ennui dans mon cœur le rendait souvent frileux.

Avec le temps, les choses peu à peu, se dénouent
La tristesse nous quitte et laisse place à l’amertume
Qui intérieurement grandit et nous secoue
Pour nous jeter au bas de la dune.

Laissez-moi écrire ces poèmes, pour vous, que j’aime
Ces mots de mon âme je les ai souvent rêvés
Vivez pour vous et non pour moi-même
Après avoir souffert, vous saurez peut-être un jour, aimer.

Farewell sadness

The fate whatever it’s been, whatever it is,
Gave me mild days and rainy mornings
Where discouragement oppressed me every time
Where boredom in my heart often made it cautious.

With time, things gradually unravel
The sadness is letting us and gives way to bitterness
Which grows internally and shakes us
To throw us at the bottom of the dune.

Let me write these poems for you, that I love
These words of my soul I have often dreamed
Live for yourself and not for myself
After having suffered you may know one day, to love.

Gys

TOUS DROITS RESERVES – ALL RIGHTS RESERVED

Advertisements

9 réflexions sur “Adieu tristess Farewell sadness

  1. N’en déplaise à Françoise qui titrait : »Bonjour tristesse », je préfère de loin : »Adieu tristesse » de notre poétesse, Gys ! La tristesse n’est en aucun cas, la bienvenue ! Comme tu le souhaites si bien : après la souffrance, l’amour ! Merci, chère amie !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s