Contemplation

J’aime contempler ton visage où brûle ce regard éperdu
Où les plaines et les sillons donnent à ton sourire
Cette douceur et ce charme absolu
Et, qui insidieusement, me font frémir.

Lorsque mes yeux s’accrochent à tes lèvres, qui doucement s’étirent,
Pour me gratifier de ce sourire,
Je me sens fondre, comme neige au soleil,
Heureuse, émue par ce doux réveil.

Cette voix qui semble venir de nulle part
Me sort de cette ombre épaisse
Et, les étincelles qui brûlent dans ton regard
Me font entrevoir, de merveilleux moments de tendresse.

Contemplation

I like to contemplate your face where this desperate look burns
Where the plains and furrows give at your smile
This softness and absolute charm
And, who insidiously, make me shudder.

When my eyes cling to your lips, which gently stretch,
To gratify myself with this smile,
I feel melted, like snow in the sun,
Happy, moved by this sweet revival.

This voice that seems to come from nowhere
Comes me out of this thick shadow
And, the sparks burning in your gaze
Give me glimpses, wonderful moments of tenderness.

Gys

TOUS DROITS RESERVES – ALL RIGHTS RESERVED

Publicités

14 réflexions sur “Contemplation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s