Loin des loups Far from wolves

l attente

Le temps a presque tout emporté.
Mes pleurs, mes cris de rage.
Au milieu de tous ces remous,
Plus rien, sauf ton beau visage.

Notre histoire ne tenait pas debout.
Emportée dans cette rafale,
A des milliers de lieux, loin des loups,
Je laisse dans mon sillage, ces quelques pétales.

Je tourne doucement toutes les pages,
Chaque fois que je m’enferme dans cette petite cage.
Je voudrais vivre encore un instant,
Savourez d’autres merveilleux moments.

J’ai perdu ce doux visage,
Au milieu de tous ces gens.
J’ai perdu ma raison, mes bagages,
Dans cet endroit devenu si oppressant.

Je ne suis plus qu’une ombre autour de vous,
Je compte les jours qui passent
Me rapprochant de mes rêves les plus fous,
Ne laissant derrière moi, que ces quelques traces.

Far from wolves

Time has almost all carried.
My tears, my cries of rage.
In the midst of all these eddies,
Nothing, except your beautiful face.

Our history did not stand up.
Carried away in this burst,
At thousands of places, far from the wolves,
I leave in my wake, these few petals.

I gently turn all the pages,
Every time I lock myself in this little cage.
I would like to live for a moment,
Enjoy other wonderful moments.

I lost that sweet face,
In the midst of all these people.
I lost my reason, my luggage,
In this place became so oppressive.

I am only a shadow around you,
I count the days that pass
Bringing me closer to my wildest dreams,
Leaving behind me only these few traces.

Gys

TOUS DROITS RESERVES – ALL RIGHTS RESERVED

Publicités

15 réflexions sur “Loin des loups Far from wolves

  1. Le temps que personne n’arrête emporte le précieux de notre vie. Comme une rafale, il nous soumet à ces contraintes les plus folles.
    Compulsant les pages de la vie dans la cage de l’existence, les jours qui passent vous laissent quelques traces, loin des loups et dans le sillage des pétales.

    Aimé par 1 personne

  2. BONJOUR Gyslaine belle poésie ou tu as tout perdue est loin de tout agréable à lire
    Sourire ce matin chez moi

    Mais à tout prendre
    De loin une caresse, un regard de tendresse
    C’est un secret offert, à peine dévoilé
    Un rayon de soleil au travers des nuages
    Une ride au coin des yeux ce matin en est le souvenir
    Comme une fleur fanée désirant refleurir
    Un instant, un infini bonheur
    Une façon d’ouvrir si librement mon cœur
    Ce jour un éclair de lumière en ouvrant mes yeux
    Comme un bel arc-en-ciel, dans un coin de ciel bleu
    Je te souhaite de passer
    Une très belle et bonne journée..

    Gros Bisous

    Bernard

    Je t’offre un petit café

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s