Dans mes nuits étoilées In my starry nights

Dans mes nuits étoilées de souffrances,
Je t’ai un jour rencontré.
Plongée dans toutes ces douleurs de l’offense,
A toi, tu m’as amenée.

Tu as franchi les frontières de l’impossible,
Extirpant de mon cœur, ce qui était infernal,
Chassant d’un mot, toutes mes pensées horribles,
Sur tous ces soirs qui me faisaient mal.

Depuis toi, rien n’est pareil.
L’ombre des dures années passées,
Ne sonne plus à mon oreille.
Je revis nos deux corps enlacés.

Je ferme le livre du désespoir,
Abandonne ces moments fugaces,
Chasse le mal de ces soirs,
Où j’étais au fond de l’impasse.

J’ai trouvé cette raison encore,
De me sentir vivante,
De braver les vents trop forts,
Sous cette pluie cinglante.

Dans mes nuits étoilées de plaisir,
Avec toi je retrouve le désir,
Un visage orné d’un sourire,
Dont je ne puis me départir.

In my starry nights

In my starry nights of suffering,
I met you one day.
Plunged in all these pains of the offense,
To you, you brought me.

You have crossed the frontiers of the impossible,
Extirpating from my heart, which was infernal,
Chasing with a word, all my horrible thoughts,
On all those evenings that hurt me.

Since you, nothing is the same.
The shadow of the past years,
Do not ring my ear anymore.
I saw our two bodies together again.

I close the book of despair,
Abandon these fleeting moments,
Hunt the evil of these evenings,
Where I was at the bottom of the impasse.

I found this reason again,
To feel myself alive,
To brave the winds too strong,
In this stinging rain.

In my starry nights of pleasure,
With you I find desire,
A face decorated with a smile,
Which I cannot give up.

Gys

© 2017 Gyslaine LE GAL

Publicités

10 réflexions sur “Dans mes nuits étoilées In my starry nights

  1. Tu as franchi les frontières de l’impossible,
    Extirpant de mon cœur, ce qui était infernal,
    Chassant d’un mot, toutes mes pensées horribles,
    Sur tous ces soirs qui me faisaient mal.
    Ça m’interpelle parce que j’ai partagé avec toi cette étape difficile que tu as surmontée . Un passé lointain et proche à la fois qui t’a permis de séparer le bon de l’ivraie. Boussa kbira Gys.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s