Le sommeil a pris nos empreintes Sleep took our prints

Le sommeil a pris nos empreintes
Au milieu de ces draps défaits
Où nos corps somnolaient,
Après ces tendres étreintes.

Tu t’es penché sur moi,
Pour voir si je t’aimais,
Pensant que je dormais.
J’étais seulement heureuse de ma joie.

Sous les nuages de mes paupières,
Je respire ton corps,
Je revis ces moments si forts,
Qui ont ravivés toute cette lumière.

Ma tête s’endort enfin sur l’oreiller,
Puis roule, en ses rêves émerveillés,
Où les mots ne sont plus,
Devant ces corps harassés, nus.

Sleep took our prints

Sleep took our prints
In the middle of these undone sheets
Where our bodies dozed,
After these tender embraces.

You looked at me,
To see if I loved you,
Thinking I was sleeping.
I was only happy with my joy.

Under the clouds of my eyelids,
I breathe your body,
I see these moments so strong,
Who have revived all this light.

My head finally falls asleep on the pillow,
Then roll, in his wondering dreams,
Where the words are no longer,
In front of those exhausted bodies, naked.

Gys

Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL

Mon dernier roman Cinq jours qui ont compté disponible ici :

https://www.thebookedition.com/fr/cinq-jours-qui-ont-compte-p-357079.html

couverture 110 pages

Publicités

10 réflexions sur “Le sommeil a pris nos empreintes Sleep took our prints

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s