Publié dans Livre : Roman, poèmes d'amour

Improbable avenir – Cinq jours qui ont compté

Improbable IMPROBABLE AVENIR TOME 1 https://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-352499.html
… Le téléphone de Liane se met à vibrer. Elle s’extirpe difficilement de son sommeil, ouvre un oeil et aperçoit la photo de John s’afficher sur l’écran. Son coeur palpite et elle décroche maladroitement.
— Allo ! John ?
— Hello sorry! I am not John. I am his lawyer! John is in coma! He has had a car accident. They wanted to kill him!11
— Oh je ne suis pas sûre de bien comprendre. Pouvez-vous m’envoyer email à cette adresse, car je ne parle pas bien anglais, s’il vous plait !
Liane lui épelle son adresse
— This is okay! I do it! Sorry for your hus-band! 12

Quelques heures plus tard, l’email tant attendu arrive enfin. Elle le traduit tant bien que mal. Elle est atterrée par ce qu’elle lit. Le texte dit ceci :
« John était parti acheter une carte téléphonique. En traversant la rue, une grosse voiture noire à foncer sur le groupe de personnes qui traversaient en même temps que lui. John a été en partie protégé par un homme qui se trouvait près de lui. Ce dernier a été tué sur le coup. John a été blessé et transporté par les témoins de l’accident, à l’hôpital le plus proche. Il est dans le coma et a perdu beaucoup de sang. Le médecin dit qu’il va s’en sortir que ce n’est pas très grave, qu’il est en état de choc. Il n’a apparemment rien de cassé juste des blessures qui cicatriseront vite. Il est solide m’a dit le médecin. Il pense que d’ici 2 à 3 jours il se réveillera. Je vais donner votre adresse email et votre numéro de téléphone au médecin. Peut-être aurait-il besoin de vous joindre. Dans l’immédiat je paie les frais d’hôpitaux qu’ils m’ont demandés. Ne vous inquiétez de rien ! »
Liane est bouleversée par ce qu’elle vient de lire. Ils ont voulu le tuer ? Est-ce possible à l’époque où l’on vit ? C’est à peine croyable. Mais qu’a-t-il exactement ? Aucun détail sur les blessures. Elle sait juste qu’il a perdu beaucoup de sang. Elle ne retient pas les larmes qui inondent son visage. Elle a soudain peur de le perdre, de ne plus pouvoir communiquer avec lui. Elle prend soudain conscience qu’elle l’aime plus qu’elle ne voulait bien se le dire. Ce qui l’ennuie par-dessus-tout, c’est que cet avocat pense qu’elle est sa femme ou quelqu’un de très intime, alors qu’il n’en n’est rien. Si l’hôpital pense la même chose cela risque de devenir compliqué. Ses craintes seront vite justifiées.
Ce que Liane ne sait pas, c’est que le matin même, John a de nouveau rencontré les vendeurs de pierres précieuses et d’or. Il a essayé de renégocier son achat en tirant sur les prix. Devant la colère des vendeurs, il a alors demandé l’abandon de l’affaire moyennant la récupération des fonds avancés. C’est à ce moment-là que tout a fini par basculer. Ses interlocuteurs se sont vraiment énervés et l’ont chassé hors du bâtiment avec perte et fracas, sans les pierres, sans l’or et sans l’argent. John avait été trop loin. A leurs yeux il n’était plus qu’un voleur qui essayait de profiter d’eux. C’est sous les menaces qu’il se retrouva dehors, impuissant.
Tout en marchant vers son nouvel hébergement, il pensait, réfléchissait et entendait encore leurs cris, leurs menaces. Soudain, il se souvint qu’il devait acheter une carte téléphonique. Il fit demi-tour et se joignit à un groupe de passants pour traverser la rue. Il était tellement pris par ses pensées, qu’il ne vit pas cette grosse voiture noire qui tout à coup accélérait dans un vrombissement assourdissant. Il n’entendit que trop tard le cri des passants…
Témoignage d’un lecteur :
J’ai lu et relu ce roman sans me lasser emporté par le rythme pareil aux dunes animées par le vent au souffle chaud et annihilant.
Un personnage étrange que ce John qui se présente comme un parti idéal pour partager sa vie avec Liane en lui faisant miroiter ses richesses et son amour du risque pour les faire fructifier. Ne la considère-t- il pas comme un butin qu’il veut s’approprier?
Malgré ses réticences et les conseils éclairés de son ami Karim, Liane vit cette rencontre sur le net comme un souffle d’amour qui la pénètre et s’empare d’elle après avoir succombé au charme de John aux accents anglophones.
Cet amour, elle va le porter dans la souffrance, les larmes et le feu de l’attente pour le voir naitre et le serrer dans ses bras contre toute attente.
Malheureusement suite à une série de déboires et sa santé qui n’arrête pas de se dégrader John repousse l’échéance du rêve d’Eliane de le rencontrer un jour.
John s’accroche à elle comme sa dernière bouée de sauvetage jusqu’à l’épuisement de tous les soutiens moraux affectifs et financiers dont elle dispose.
J’avoue que Liane m’a dérouté dans son entêtement à vouloir sauver cet improbable avenir. Sa rage de vouloir concrétiser à tout prix cette liaison dans la douleur et les larmes ne m’a pas laissé indifférent.
Pour qui veut chavirer dans les sensations fortes, je conseille vivement la lecture de ce livre pour découvrir le style d’écriture de cette excellente écrivaine Gyslaine Le Gal qui n’a pas fini de nous surprendre.
5 jours CINQ JOURS QUI ONT COMPTE SUITE D’improbable Avenir (Tome 2) 

https://www.thebookedition.com/fr/cinq-jours-qui-ont-compte-p-357079.html

… L’après-midi se déroula tranquillement. De temps à autre, Nicolas consultait son téléphone comme il avait l’habitude de le faire. La soirée s’éternisa. Il n’avait qu’une hâte, se retirer dans sa chambre pour pouvoir parler avec Liane. Bachir ne semblait pas pressé de partir, et quand vingt et une heure sonna, Nicolas finit par se lever et prit congé, prétextant être fatigué par ces deux jours de séminaire et de voyage. Personne n’insista. Dès qu’il fut seul dans sa chambre, il s’approcha de la fenêtre pour avoir une meilleure couverture réseau et appela Liane. Elle décrocha dès la première sonnerie.
— Nicolas ! Enfin ! J’ai cru un instant que tu m’avais oubliée ! Dit-elle en souriant.
— Comment pourrai-je t’oublier chérie ! Tu me manques tellement ! Comment s’est passé ton voyage de retour ? Demanda-t-il.
— Bien chéri ! Il a été rapide et sans turbulences. Le plus long a été le trajet en voiture pour rejoindre mon domicile. Mais tout s’est bien passé. Juste que j’ai trouvé cela morbide de rentrer chez moi, dans cet appartement vide. J’étais si bien avec toi !
— Alors fais le maximum pour que nous puissions enfin vivre ensemble. Ne plus vivre ces séparations qui nous usent. Nous ne sommes plus très jeunes chérie et nous ne vivons qu’une fois ne l’oublie pas. Ne sacrifie pas notre amour pour des raisons d’ordre pécuniaire…
… Elle aimait Nicolas mais devait se rendre à l’évidence que leur amour dans cette situation ne pourrait jamais s’épanouir normalement. Une larme roula sur sa joue. Elle alla se laver puis se glissa dans son lit essayant désespérément de chasser ses idées noires. Il fera jour demain pensa-t-elle. Chaque chose en son temps. Et puis demain c’était la reprise du travail pour tous les deux.
Lorsque Nicolas finit enfin par trouver le sommeil, ce fut le visage enfoui dans cette serviette de bain qu’il avait pris près de lui. Cette odeur ; il s’endormit rêvant qu’elle était là tout contre lui. Il lui dirait demain, ce qu’il a conservé d’elle, ce qu’il fait à chaque instant où il se sent trop seul. Il souriait à présent, rien qu’à cette idée…

Témoignage d’un lecteur :

Les personnages atypiques de vos deux romans improbable avenir et cinq jours qui ont compté nous entraînent dans une spirale sans fin d’une femme qui se bat pour changer le cours des choses avec comme seule arme son amour sincère et son désir de comprendre l’autre et préserver une relation chaotique et à sens unique qui sème en elle le doute. Forte de caractère elle ne retient que le souvenir de ce qui est beau dans ses relations. A travers l’histoire le lecteur comprendra que nous devons faire la part des choses entre le rêve, de l’amour idéalisé confronté à l’usure du temps porteur du doute sur sa probable pérennité telle que nous l’imaginons, et sa confrontation avec la réalité. Consciente elle ne perd pas pied et consolide ses attaches, lestée à la réalité de sa vie au quotidien.

Publicités

Auteur :

Née en 1956 à Nantes, l’auteure qui a débuté par des poèmes d’amour traduits en Anglais, continue sur sa lancée en publiant dès 2017 des romans inspirés d’histoires vraies. Vous pouvez retrouver l’auteure sur : https://www.facebook.com/gyslainelegal/ Sans oublier ses vidéos sur : https://www.youtube.com/user/Lgyslaine

6 commentaires sur « Improbable avenir – Cinq jours qui ont compté »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s