Publié dans French love poem with english translation, poèmes d'amour

J’aimerais que ce ne soit qu’un cauchemar I wish it was just a nightmare

mes-nuits-mes-ecrits

J’en passerai des jours,
A travailler pour oublier
A faire en sorte de ne pas penser
A ressentir plus fort chaque jour,

Ce besoin de me libérer
De ce poids qui m’oppresse,
Ce besoin d’enfermer,
Cette douleur qui m’agresse.

J’en passerai des nuits,
A ne pouvoir m’endormir,
Incapable de sombrer dans l’oubli,
Continuant en silence de le chérir.

I wish it was just a nightmare

I’ll spend days on it,
To work to forget
To make sure not to think
To feel stronger every day,

This need to free myself
From this weight that oppresses me,
This need to lock up,
This pain that attacks me.

I’ll spend nights on it,
Not being able to fall asleep,
Unable to sink into oblivion,
Silently continuing to cherish him.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2020 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal

Tous mes Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Auteur :

Gyslaine LE GAL née en 1956 à Nantes en France, a le goût des personnages hauts en couleur et de la musique des mots. En 2006 immobilisée pendant plusieurs mois suite à un accident, elle tue le temps en lisant et en écrivant ses premiers poèmes Français/Anglais principalement axés sur l’amour et édite trois recueils. Pour permettre aux malvoyants de profiter de ses poèmes, elle crée sa chaîne YouTube également dans les deux langues. Dès 2017 elle se lance dans l’auto édition et publie dix romans : Amour, Drame psychologique (mémoire traumatique & victimologie), Thriller. L’écriture se retrouve au cœur de sa vie. Son univers romanesque prend racine dans les histoires qu’elle a vécues de près ou de loin, les secrets et les passions qui la traversent. Gyslaine LE GAL vit aujourd’hui dans une cité balnéaire de la Côte Atlantique.

8 commentaires sur « J’aimerais que ce ne soit qu’un cauchemar I wish it was just a nightmare »

  1. Aucune blessure qui ne finit pas par guérir.
    Cependant reste une trace en nous la douleur d’avoir tant aimé!
    Elle, elle est difficile a faire disparaître.
    Il faut savoir un jour pardonner oublier ce qui fut pour reconstruire différemment sa vie.
    Très belle journée Gyslaine
    Bisous

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s