Publié dans French love poem with english translation, Poème audio, Poème sur la vie The life, poèmes d'amour, Romantique Romantic

Oublier comment vivre sans aimer – Forget how to live without loving

J’ai cheminé seule si longtemps
Je craignais tellement de souffrir
Qu’il m’a fallu beaucoup de temps
Pour réapprendre à sourire. 

C’est en comblant ce vide
Que d’autres ont laissé sur mon cœur
Aux parois devenues arides
Que je sollicite enfin ce bonheur. 

Tout ce que mon être réclame
De douceur et de tendresse
Je l’ai trouvé dans cette âme
Qui vers moi se presse. 

Je ne puis plus rester seule si longtemps
Je crains de devoir encore souffrir
Je ne veux plus rester tout ce temps
Sans pouvoir toucher ton sourire. 

Je veux oublier comment vivre sans aimer
Je veux oublier comment vivre et souffrir
Je veux tout simplement t’aimer. 

Si un jour s’il n’y a ni au revoir ni adieu
Je continuerai de te chérir de loin
Dans le souvenir de nos instants merveilleux. 

Gys
Droits d’auteur - Copyright© 2022 Gyslaine LE GAL

Forget how to live without loving

I walked alone so long
I was so afraid of suffering
That it took me a long time
To relearn how to smile.

It is by filling this void
That others have left on my heart
On the walls that have become arid
That I finally seek this happiness.

All that my being cries out for
Of sweetness and tenderness
I found it in this soul
Who rushes towards me.

I can't be alone for so long
I'm afraid I have to suffer again
I don't wanna stay all this time
Without being able to touch your smile.

I want to forget how to live without loving
I want to forget how to live and suffer
I just want to love you.

If one day there is neither goodbye nor farewell
I will continue to cherish you from afar
In memory of our wonderful moments.

Gys
Droits d’auteur - Copyright© 2022 Gyslaine LE GAL
Publicité

Auteur :

Gyslaine LE GAL née en 1956 à Nantes en France, a le goût des personnages hauts en couleur et de la musique des mots. En 2006 immobilisée pendant plusieurs mois suite à un accident, elle tue le temps en lisant et en écrivant ses premiers poèmes Français/Anglais principalement axés sur l’amour et édite trois recueils. Pour permettre aux malvoyants de profiter de ses poèmes, elle crée sa chaîne YouTube également dans les deux langues. Dès 2017 elle se lance dans l’auto édition et publie dix romans : Amour, Drame psychologique (mémoire traumatique & victimologie), Thriller. L’écriture se retrouve au cœur de sa vie. Son univers romanesque prend racine dans les histoires qu’elle a vécues de près ou de loin, les secrets et les passions qui la traversent. Gyslaine LE GAL vit aujourd’hui dans une cité balnéaire de la Côte Atlantique.

8 commentaires sur « Oublier comment vivre sans aimer – Forget how to live without loving »

    1. ©OH TOI LA VIE POEME THOMAS André©

      C’est toi la vie, qui m’as fait tourner en bourrique,
      Quand tu m’offrais, des surprises catastrophiques,
      Me laissant seul, sur cette route problématique,
      Noyant mon ancien bonheur magnifique.

      Par des pleurs sans fin, essayant d’assumer ma survie,
      Toi, que je chérissais tant, ma vie,
      Tu as oublié, de me garder mon bonheur,
      Moi qui t’avais demandé, de me sauvegarder du malheur.

      A l’orée de mon prochain départ loin de toi,
      Je règle mes comptes, avec toi,
      Toi, qui n’as pas exaucés, mes demandes,
      Et qui m’a laissé, comme à l’amande,

      Flétrissant mon destin,
      Et pour cela la vie, tu m’as enlevés aux joies du festin
      De l’amour, comme une rose perdant sa beauté,
      Dans le décompte de ses heures, et leurs cruautés.
      thomas andré amities

      Aimé par 2 personnes

  1. ©LE CHEMIN DE L’INCONNU: LA VIE POEME THOMAS André© Ecrit LE 18-04-2022

    Le sentier qu’on ne connait pas
    Est le chemin de la vie,
    En ballade, dans un lieu que l’on découvre au pas,
    C’est comme le sentier de vie,

    Il nous ouvre un autre monde,
    En dévoilant certains trésors de notre monde,
    Souvent inconscient de la valeur de notre planète,
    L’homme ne se rend pas compte, de la sauvegarde de sa planète.

    A courir après le progrès, en oubliant,
    De se retourner, pour vérifier les problèmes malveillants,
    Il fonce vers l’inconnu, épuisant les ressources,
    De sa planète bleue, et de ses sources.

    Faudra-t-il la fin pour se rendre compte de nos erreurs,
    Et tomber dans les malheurs,
    De la non existence possible de la vie,
    Laissant partir, pour l’humain à jamais la vie.

    avec toute mon amitie THOMAS André

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s