Archives

Dans ce brasier In this inferno

Corse Coucher de soleil sur les Iles Sanguinaires

Dans ce brasier que chevauche le vent,
Nos corps s’abandonnent
Aux douces caresses qui se donnent
Ayant pour seul témoin, le firmament.

Ton amour est ma raison d’être.
Le néant ne peut s’installer
Dans mon cœur qui ne sait qu’aimer
Et qui bien souvent, ne laisse rien paraître,

De l’écume de mes tourments,
Du regard porté sur ce monde,
Où les tueries se multiplient, inondent,
Trop de jardins d’êtres innocents.

In this inferno

In this inferno that rides the wind,
Our bodies surrender
Soft caresses that give themselves
Having for only witness, the firmament.

Your love is my reason for being.
Nothingness cannot settle
In my heart who knows only how to love
And who often does not let anything appear,

From the foam of my torments,
From a look at this world,
Where killings multiply, flood,
Too many gardens of innocent beings.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL

Mes écrits sur My writings on:

SOLEDAD : https://www.thebookedition.com/fr/soledad-p-359152.html
Cinq jours qui ont compté : https://www.thebookedition.com/fr/cinq-jours-qui-ont-compte-p-357079.html
Elle a tué l’homme que j’étais : https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
Les cris se sont tus : http://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
Improbable Avenir : http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
Doux abandon : http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
Dans les tourmentes de l’amour : http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
Voile d’ambre : http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre

Publicités

La mer The sea

Quand le vent souffle par rafales,
Apportant le bruit de l’océan,
Les vagues deviennent inamicales,
Et me repoussent dans mon élan.

Alors je pars sur les sentiers,
Les cheveux balayés par le vent,
Le dos soudain courbé,
Luttant contre la force des éléments.

Quand le vent souffle par rafales,
Balayant mes sombres pensées,
Sort des profondeurs abyssales,
Toutes ces colères emmagasinées.

Alors, de nouveau plane la sérénité.
Les odeurs de varech m’enveloppent,
Les vagues lèchent maintenant mes pieds.
Dans mon cœur, plus rien ne se télescope.

Au fond de moi j’enferme,
Ce qui me blesse,
Mettant ainsi un terme,
A tout ce qui m’agresse.

The sea

When the wind is gusty,
Bringing the sound of the ocean,
The waves become unfriendly,
And push me back in my tracks.

So I’m going on the trails,
Windswept hair,
The back suddenly bent,
Fighting against the strength of the elements.

When the wind is gusty,
Sweeping my dark thoughts,
Fate of the abyssal depths,
All these anger stored.

So again serenity hovers.
The odors of kelp envelop me,
The waves now lick my feet.
In my heart, nothing is telescope.

At the bottom of me I enclose,
What hurts me,
Putting an end,
To everything that attacks me.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL

Mes écrits sur My writings on:

SOLEDAD : https://www.thebookedition.com/fr/soledad-p-359152.html
Cinq jours qui ont compté : https://www.thebookedition.com/fr/cinq-jours-qui-ont-compte-p-357079.html
Elle a tué l’homme que j’étais : https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
Les cris se sont tus : http://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
Improbable Avenir : http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
Doux abandon : http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
Dans les tourmentes de l’amour : http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
Voile d’ambre : http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre

Entre nous Between us

Entre nous,
C’était installée cette étroite complicité
Qui nous permettait de combler,
Cette distance, ce trou.

Entre nous,
Le rire avait perdu ses couleurs,
Noyé par les pleurs,
Et ces sujets tabous.

Entre nous,
L’amour survit et nous dévore,
Du soir jusqu’à l’aurore,
Nous dévoile ses dessous.

Entre nous,
Le silence a quitté nos cœurs,
Et laissé cette place au bonheur,
Qui n’était que pour nous.

Entre nous,
L’océan traîne l’écume blanche,
Où des milliers de perles dansent,
Pour se pendre à nos cous.

Entre nous
La tendresse, les baisers se multiplient,
L’amour qui nous lie,
N’est fait que pour nous.

Between us

Between us,
It was settled this close complicity
Who allowed us to fill,
This distance, this hole.

Between us,
The laughter had lost its colors,
Drowned by the crying,
And these taboo subjects.

Between us,
Love survives and devours us,
From evening until dawn,
We reveal his underwear.

Between us,
Silence has left our hearts,
And left this place to happiness,
Which was only for us.

Between us,
The ocean drags the white foam,
Where thousands of pearls dance,
To hang on our necks.

Between us
Tenderness, kisses multiply,
The love that binds us,
Only for us.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL

Mes écrits sur My writings on:

https://www.thebookedition.com/fr/cinq-jours-qui-ont-compte-p-357079.html
https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
http://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre

La mémoire des nuits The memory of nights

J’ai fermé les yeux pour ne plus rien voir,
J’ai laissé mes yeux pleurer,
Et doucement se noyer,
Désespérée de ne plus le voir.

Alors j’ai écrit une histoire,
Qui ressemblait étrangement à la nôtre,
Et qui ne voulait rien dire d’autre,
Que je garde toujours l’espoir.

Jamais ne s’effacera la mémoire des nuits.
Quitte à tout perdre, je vivrai,
Pour que tous ces instants restent à jamais,
Les meilleurs souvenirs que j’ai de lui.

The memory of nights

I closed my eyes to see nothing,
I left my eyes crying,
And slowly drowning,
Desperate not to see him anymore.

So I wrote a story,
Which strangely resembled ours,
And who did not want to say anything else,
That I still keep the hope.

Never will the memory of nights be erased.
To lose everything, I will live,
So that all these moments remain forever,
The best memories I have of him.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL

Mes écrits sur My writings on:

https://www.thebookedition.com/fr/cinq-jours-qui-ont-compte-p-357079.html
https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
http://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre

L’amour me précède encore Love precedes me again

Je me suis rapprochée de toi,
Alors que l’amour me précédait encore,
Et quand j’ai posé les mains sur ton corps,
La douceur m’est apparue, chassant l’amer.

L’amour si on y pense à peine,
Est sur tous les rivages et dans tous les bras,
Le hasard tel que je le conçois, un jour sourira,
Nous entraînant loin de nos déveines.

Je reste si proche de toi,
Que nos cœurs peuvent se rejoindre.
Et avant que l’aube ne puisse poindre,
Je me réfugie dans les bois.

J’écoute le cri des mouettes,
Qui volent au-dessus des pins,
Me rappelant que dans ce chemin,
Se dessinaient nos silhouettes.

Quand je me rapproche de toi,
L’amour qui me précède encore,
Me fait deviner tous ces trésors,
Qui vivent au fond de toi.

Love precedes me again

I got close to you,
While love was still ahead of me,
And when I put my hands on your body,
Sweetness appeared to me, chasing bitter.

The love if you hardly think about it,
Is on all shores and in all arms,
Chance as I see it, one day will smile,
Taking us away from our deveins.

I stay so close to you,
May our hearts meet.
And before dawn can come,
I take refuge in the woods.

I listen to the cry of the seagulls,
Who fly over the pines,
Reminding me that in this way,
Our silhouettes were outlined.

When I get closer to you,
The love that precedes me still,
Make me guess all these treasures,
Who live deep inside you.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL

Mes écrits sur My writings on:

https://www.thebookedition.com/fr/cinq-jours-qui-ont-compte-p-357079.html
https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
http://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre

J’aime jusqu’à m’oublier I love until to forget myself

Mes yeux sont des tours de lumière,
Sous le front de cette émotivité,
Si difficile à juguler,
Même si je ferme les paupières.

Les retours de toutes mes pensées,
Annulent les mots qui restent sourds,
A mes désirs de chaque jour,
Qui m’ont parfois tant désespérée.

Alors, j’efface certaines images dénuées
De tout cet amour, de cette mémoire rétive.
Je laisse place à ce cœur qui ravive,
Ma sensualité. J’aime, jusqu’à m’oublier.

I like until to forget myself

My eyes are towers of light,
Under the brow of this emotivity,
So difficult to juggle,
Even if I close my eyelids.

The feedback of all my thoughts,
Cancel words that remain deaf,
To my every day desires,
That sometimes so desperate me.

So, I’m erasing some empty images
Of all this love, of this restive memory.
I give way to this heart that revives,
My sensuality. I love, until to forget myself.

Gys

Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL

Mes écrits sur My writings on:

https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
http://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre

L’appel The call

jamais-trop-tard-pour-aimer

Pouvoir entendre ta voix,
Après tous ces mois,
A été comme si,
Un voile opaque se levait sur ma vie.

J’avais cessé d’y croire,
Perdu aussi l’espoir,
De pouvoir te retrouver
De pouvoir t’écouter.

Le doux son de ta voix,
A eut pour effet sur moi,
De raviver des souvenirs
Que j’avais décidé d’enfouir.

La vie, la réalité,
Fait qu’on ne peut effacer,
Nos plus beaux moments,
Nos plus grands tourments.

Tu as réveillé tant de choses en moi,
Que les souvenirs affluent malgré moi.
Un mélange de joie, de peine,
Coule de nouveau dans mes veines.

The call

To be able to hear your voice,
After all these months,
Has been as if,
An opaque veil rose over my life.

I stopped believing it,
Lost also hope,
To be able to find you
To be able to listen to you.

The sweet sound of your voice,
Had an effect on me,
To revive memories
That I had decided to bury.

Life, reality,
So we can not erase,
Our most beautiful moments,
Our greatest torments.

You have awakened so much in me,
May the memories flow in spite of me.
A mixture of joy, pain,
Sinks back into my veins.

Gys

Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL

Mes écrits sur My writings on:

https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
http://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre

Eveil des passions Awakening passions

Mon jardin n’est plus un abri suffisant,
Pour oublier le matin des caprices,
Quand tes caresses sévissent,
Sur ce corps affriolant.

Le lac de tes yeux s’égare et s’enfuit,
Dans la dentelle de la séduction.
Le gouffre profond, réveille tes passions.
Les ondes que tu créées, n’ont plus droit à la nuit.

Tu as tous les secrets, tous les sourires,
Qui me donnent les joies solaires,
Qui savent me ravir,
Ici, sur cette langue de terre.

Tu as les attraits du plaisir,
Le souffle chaud de l’indulgence,
Le baume à toutes mes souffrances,
Que toi seul à su anéantir.

Awakening passions

My garden is no longer a sufficient shelter,
To forget the morning of the whims,
When your caresses are rife,
On this alluring body.

The lake of your eyes goes astray and flees,
In the lace of seduction.
The deep chasm awakens your passions.
The waves that you create, are no longer entitled to the night.

You have all the secrets, all the smiles,
Who give me the solar joys,
Who know how to delight me,
Here, on this tongue of land.

You have the attractions of pleasure,
The warm breath of indulgence,
The balm to all my sufferings,
That only you can annihilate.

Gys

Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL

Mes écrits sur My writings on:

https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
http://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre

 

Je murmure au ciel I whisper to the sky

Pas un nuage dans le ciel d’un bleu lumineux
Le soleil d’hiver chauffe ma peau sans la brûler.
Dans les sapins, j’écoute le vent d’Est souffler
Je murmure au ciel, qu’il n’est qu’un inconscient dangereux.

Les oiseaux traversent la portion de ciel que je contemple.
Je me demande s’ils ont de la peine quand un des leurs meurt,
Si eux aussi connaissent la joie, le bonheur
Et si à leur façon ils ont su se créer leur temple.

Quand le froid du dos est trop prenant,
Je me retourne et laisse le soleil me réchauffer,
Et dans le chuintement imperceptible de l’eau qui semble me bercer,
Je me laisse dériver sans inquiétude, parfaitement sereine, abandonnée à l’instant.

I whisper to the sky

Not a cloud in the sky a bright blue
The winter sun heats my skin without burning it.
In the fir trees, I listen to the east wind blow
I murmur in heaven he is only a dangerous unconscious.

The birds cross the portion of sky I contemplate.
I wonder if they are sad when one of them dies,
If they too know joy, happiness
And if in their own way they knew how to create their temple.

When the cold of the back is too much,
I turn around and let the sun warm me,
And in the imperceptible hiss of water that seems to rock me,
I let myself drift without anxiety, perfectly serene, abandoned at the moment.

Gys

Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL

Mes écrits sur My writings on:

https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
http://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre

Le vent froid de décembre The cold wind of December

Après une longue absence due à mon déménagement me voici de retour.
After a long absence due to my move here I am back.

La mer les voeux

Le vent froid de Décembre
M’a dicté cette halte
Je peux enfin entendre
Ces pensées qui m’exaltent

Je vois ton nom gravé sur la pierre
Et alors, je devine ton visage
Baigné de cette lumière
Qui adoucit les traits de l’âge

Tes lèvres douces comme la mousse
Posées sur mon front si frais
Me sortent des broussailles en douce
M’enveloppent de ces souvenirs, que je n’oublierai jamais.

Cet après-midi de décembre
Les pies chantent un refrain sans réponses
Dans chacun de mes membres
Je ressens ta douleur, telle une semonce.

Le vent froid de Décembre
M’apporte un peu de toi
Et me laisse entendre
La merveilleuse douceur de ta voix.

The cold wind of December

The cold wind of December
Dictated this halt
I can finally hear
These thoughts that exalt me

I see your name engraved on the stone
And then, I guess your face
Bathed in this light
Which softens the features of age

Your lips soft as the foam
Put on my forehead so cool
Brush me out of the brush
I wrap myself with these memories, which I will never forget.

This afternoon of December
The magpies sing a chorus without answers
In each of my members
I feel your pain, like a warning.

The cold wind of December
Brings me a little bit of you
And lets me hear
The wonderful sweetness of your voice.

Gys

Copyright© 2017 Gyslaine LE GAL

Mes écrits sur My writings on:

https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
http://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre