Publié dans Livre : Roman

Sortir de ses griffes

Ce nouveau roman autobiographique vient de sortir

Ce roman se veut être le témoignage du harcèlement que j’ai subi durant l’année passée. Lorsque je dis « j’ai subi » je ne suis pas sûre aujourd’hui que tout soit terminé. 

Cette histoire est ma propre histoire, je l’ai vécu comme un viol, une intrusion dans ma vie privée. Cette anecdote m’a profondément marquée et dans ce témoignage je lance un cri d’alerte à vous toutes/tous qui naviguez sur Internet le danger est partout et peut revêtir différentes formes.  
Publié dans INFORMATION, Livre : Roman, Livre poésies d'amour

Mes livres

Retrouvez ci-dessous tous les liens vers mes romans (histoires vraies) et de mes recueils de poésie.

Douce Errance (poème et proses) : https://www.thebookedition.com/fr/douce-errance-p-386174.html

L’amour dans l’âme (Poèmes d’amour) : https://www.thebookedition.com/fr/l-amour-dans-l-ame-p-384594.html

Entre mes mains le bonheur s’enfuit (roman d’amour) :  https://www.thebookedition.com/fr/entre-mes-mains-le-bonheur-s-enfuit-p-375364.html

Quenzo je ne t’oublierai jamais (Roman jeunesse) : https://www.thebookedition.com/fr/quenzo-je-ne-t-oublierai-jamais-p-370456.html
Je vous fais un aveu ! Je vous mens ! : (Biographie) : https://www.thebookedition.com/fr/je-vous-fais-un-aveu-je-vous-mens–p-368290.html
L’inconnu de la falaise : (Harcèlement scolaire) : https://www.thebookedition.com/fr/l-inconnu-de-la-falaise-p-366871.html
Sais-tu où sont parties mes larmes : (Roman Mémoire traumatique victimologie) https://www.thebookedition.com/fr/sais-tu-ou-sont-parties-mes-larmes–p-361435.html
SOLEDAD : (Roman d’amour) https://www.thebookedition.com/fr/soledad-p-359152.html
Cinq jours qui ont compté : (Roman d’amour) https://www.thebookedition.com/fr/cinq-jours-qui-ont-compte-p-357079.html
Elle a tué l’homme que j’étais : (Roman mémoire traumatique victimologie) : https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
Les cris se sont tus : (Roman mémoire traumatique victimologie) https://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
Improbable Avenir : (Roman d’amour) https://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-352499.html
Doux abandon : Poèmes d’amour: https://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
Dans les tourmentes de l’amour : Poèmes d’amour  https://www.thebookedition.com/fr/dans-les-tourmentes-de-l-amour-p-370920.html

Publié dans INFORMATION, Livre : Roman

Fontaine, je ne boirai pas de ton eau. — Les choses de la vie

Le bon sens populaire est rarement déjoué.Ne jamais dire jamais.Faut-il supprimer le mot « jamais » de l’usage courant ou le réserver à des cas incontestables qui restent à définir ? Je viens de prendre un peu d’élan juste pour confirmer la règle. J’avais toujours dit « jamais je n’écrirai un livre ! », je me contente d’écrire au […]

Fontaine, je ne boirai pas de ton eau. — Les choses de la vie

Un écrivain à part entière que je suis depuis un certain temps et qui a toujours su m’intéresser par toutes ses anecdotes et son humour. Personnellement j’aime beaucoup et je souhaitais vous le faire connaître.

J’ai hâte de pouvoir tenir dans mes mains son premier livre 🙂

Publié dans INFORMATION, Livre : Roman, Poème

HERA The Light of Women

Je remercie Maria do Rosário de m’avoir invitée à rejoindre les soixante-quatre autres poètes et poétesses du monde entier, pour la réalisation de ce premier recueil de poésies  (FIRST ANTHOLOGY – HERA – THE LIGHT OF WOMEN) rédigé tout en Anglais.

Vous ne connaissez pas Héra ? Je vous laisse prendre connaissance des explications ci-dessous.

Message de la fondatrice

Héra est le projet le plus formidable du 21ème siècle et sera un saut culturel, né de l’amour pour l’humanité, la paix mondiale et la dignité des femmes dans le monde. En tant que projet d’éducation et de culture, il était important d’avoir une vision poétique de femmes et d’hommes du monde entier.

J’ai mis ma chère amie Maria Do Rosario Loures au défi de coordonner cette première anthologie poétique d’Héra et je suis très fière de sa réalisation. En temps de covid, les poètes du monde entier ont répondu à ce défi et le résultat est là.

À Héra, nous montrons la voie vers un avenir meilleur pour l’humanité, dans un monde plus durable, avec plus de respect et de dignité envers l’être humain et en particulier envers les femmes.

À travers les mots de ces poètes, femmes et hommes, on peut lire ces principes.

Merci zay (Maria do Rosário) Marianela Mirpuri – Fondatrice d’Héra la lumière des femmes

Message de Maria do Rosário

La fondatrice d’Héra la Lumière des Femmes, Mme Marianela  Mirpuri m’a parlé de son idée d’avoir une Anthologie de Poésie et m’a mis au défi d’écrire et de coordonner la première anthologie d’Héra la Lumière des Femmes. Mes premiers sentiments ou si je devais pouvoir le faire et la remercier de m’avoir fait confiance. Puis des doutes sont entrés dans mon esprit, car je n’avais pas l’habitude, depuis longtemps, d’écrire en anglais (à part l’hymne d’Héra), et ce n’est pas ma langue maternelle. Mais tout d’un coup il m’est venu à l’esprit que Fernando Pessoa, notre brillant maître, le poète que j’aime tant avait écrit et publié en anglais. A partir de ce moment, je n’ai plus perdu une seconde. Je l’ai accepté avec un grand et joyeux sourire.

Héra la lumière des femmes est une organisation internationale dont le but est de promouvoir et de soutenir l’effort continu pour le développement d’une base juridique, politique et conceptuelle pour l’égalité des sexes, partout dans le monde, sa première anthologie de poésie doit atteindre les poètes, les femmes et les hommes. , de chaque coin de notre planète pour montrer au lecteur comment ils voient et ressentent aujourd’hui « La Lumière des Femmes » à leur manière lyrique. Vous serez surpris et vous demanderez « des hommes écrivant à une anthologie de poésie d’une organisation de femmes ? » Oui, même Simon de Beauvoir a écrit : « Puisque je ne pense pas que les femmes soient intrinsèquement inférieures aux hommes, je ne pense pas non plus qu’elles soient intrinsèquement supérieures aux hommes. C’est une des raisons pour lesquelles je souhaite montrer le point de vue des hommes concernant la Lumière des Femmes d’aujourd’hui.

J’ai commencé ce travail dans une période très difficile. Juste au moment où le ravageur de ce siècle, les scientifiques ont donné le nom de Covid19, nous avions l’habitude d’appeler Corona. J’ai commencé par les éditeurs demandant le contact de quelques poètes que j’avais en tête… Pas de réponse ! Je n’ai eu aucun problème pour contacter les poètes portugais, même les poètes vivant dans la diaspora. Une fois, j’avais déjà coordonné deux anthologies auparavant. Le problème était de savoir comment obtenir le contact direct avec les poètes du monde entier. Je n’avais aucun contact ! J’ai décidé de les rechercher via le réseau social. Et comme vous pouvez le voir, j’ai eu beaucoup de succès. L’Anthologie présente des poètes de toutes générations, de tous nos continents, de presque toutes les religions fondées sur l’Ancien Testament, des croyants de la plus ancienne religion existante au monde, l’hindouisme, et des croyants et adeptes de la doctrine philosophique et spirituelle du bouddhisme. Qui connaît peut-être d’autres religions que je ne mentionne pas ici dans cette phrase ?

Hera The Light of Women Anthology présente une vision poétique d’un monde meilleur. Une jeune poétesse africaine met les femmes au défi de « diriger le pays », la poétesse et l’ex-président de la république d’Équateur, c’est la véritable preuve que les femmes peuvent diriger le pays, les femmes peuvent diriger la nation. Le Maître de la Déconstruction rend hommage à une femme qui a combattu et reconquis le système établi fait par la société ancienne voire actuelle. Une jeune fille nous montre comment nous pouvons « travailler » nos peurs les plus profondes contre une maladie que nous nous sommes présentée comme ayant dans notre corps anatomique. Un autre poète nous montre qu’un poète peut faire plus que simplement écrire des poèmes, et que la poésie est aussi une grande forme d’art. Les hommes des pays que nous, en occident, voyons contre les femmes prouvent à travers leurs poèmes l’humanisme, l’appréciation de la femme été dans notre monde. Les poètes se battent avec leurs mots pour la paix, pour un monde meilleur, pour Héra la lumière des femmes.

Je dois remercier tous les 65 poètes et poétesses pour leur don à l’organisation Héra la lumière des femmes. Je dois également remercier la poétesse, principalement femme des beaux-arts, Charlotte von Elm de nous avoir permis de vous présenter la magnifique couverture de livre que vous avez devant vous. Je remercie Teresa Duarte Soares, la femme responsable des droits des enseignants de portugais en Europe et en Afrique, d’avoir également relu ce livre. Mon dernier mot suit : – Je suis honoré de pouvoir vous présenter la Première Anthologie d’Héra la Lumière des Femmes, et d’avoir la fondatrice de cette magnifique organisation, Mme Marianela Mirpuri, comme très, très bonne amie, qui a fait de l’un de mes rêves principaux une réalité.

Maria do Rosário Loures Héra la lumière des femmes

POÈTES DU MONDE ENTIER

PREMIÈRE ANTHOLOGIE – HERA LA LUMIERE DES FEMMES

HERA The Light of Women

I thank Maria do Rosário for inviting me to join the sixty-four other poets  from around the world, for the realization of this first collection of poems (FIRST ANTHOLOGY – HERA – THE LIGHT OF WOMEN) written all in English.

You don’t know Hera? I let you read the explanations below.

A message from the founder

Hera is the most formidable project of the 21st century and will be a cultural leap, born from love for humanity, world peace and the dignity of women worldwide. as a project of education and culture, it was important to have a poetic view from both women and men from all over the world.

i have challenged my dear friend Maria do Rosário loures to co-ordinate this first poetry anthology of Hera and i am very proud of her achievement. In time of covid, poets globally answered to this challenge and the result is here. In hera we show the way to a better future for humanity, in a more sustainable world, with more respect and dignity towards the human being and specially towards women. through the words of these poets, both women and men, we can read these principles.

thank you zay (maria do rosário) Marianela Mirpuri – founder of hera the light of women

A short story about this book Message de Maria do Rosário

The founder of Hera the Light of Women, Mrs. Marianela Mirpuri told me about her idea to have a Poetry Anthology and challenged me to write and coordinate the first anthology for Hera the Light of Women. My first feelings where if I should be able to do it and thank her for trusting me. Then doubts came into my spirit, as I was not used, since long time to write in English (besides Hera’s hymn), and it is not my native language. But suddenly came to my mind that Fernando Pessoa our brilliant master, the poet I love so much had written and published in English. From this moment I did not waste any other second. I accepted it with a happy and great smile.

Once Hera the Light of Women is an international organization with the purpose to promote and support the continuous effort to the development for legal, political and conceptual basis for gender equality, all over the world her first poetry anthology has to reach poets, women and men, of each corner of our planet to show the reader how they see and feel nowadays “The Light of Women” in their lyrical way. You will be surprised and ask yourself “men writing to a women organization poetry anthology?” Yes, even Simon de Beauvoir wrote „Since I do not think that women are inherently inferior to men, I also do not think that they are inherently superior to men.” That is one of the reasons why I wish to show men’s point of view concerning the Light of Women today.

I have started this work in a very difficult time. Just when the Pest of this century the scientists gave the name of Covid19, we use to call Corona. I started by the editors asking for the contact of some poets I had in mind … No answer! I had no problem to contact Portuguese poets, even the poets living in the diaspora. Once I had already coordinated two anthologies before. The problem was how to get the directly contact to poets all over the world. I had no contact! I decided to search them via social network. And as you can see, I have been extremely successful. The Anthology presents poets all generations, from all our continents, of nearly all religions based on the Old Testament, believers of the oldest existing religion in the world, the Hinduism, and believers and followers of the philosophical and spiritual doctrine Buddhism. Who knows perhaps of some other religions I’m not mentioning here in this phrase?

Hera The Light of Women Anthology presents a poetry vision to a better world. An African young poetess challenges women to “run the country” the poetess and the ex-president of the republic of Ecuador it’s the real prove women can run the country, women can run the nation. The Deconstruction Master makes an homage to a woman who fight and won again the established system made by the ancient even actual society. A young girl shows us how we can “work” our deepest fears against an illness we had have presented to have in our anatomical body. Another poet shows us a poet can more than just write poems, and that poetry is also a big form of art. Men from countries we, in the west, see against women prove through their poems the humanism, the appreciation to the female been in our world. Poets fight with their words for peace, for a better world, for Hera the light of women.

I must thank all the 65 poets and poetesses for their giving to the organization Hera the Light of Women. I also must thank the poetess, mainly woman of fine Arts, Charlotte von Elm to possibility us to present the wonderful book cover you have in front of you. I thank Teresa Duarte Soares, the woman with the responsibility for the rights of Portuguese teachers in Europe and Africa, to have proofread this book too. My Last Word follows: – I’m honoured to may present you the First Anthology of Hera the Light of Women,

and to have the Founder of this magnificent Organization, Mrs. Marianela Mirpuri, as my very, very good friend, who make one of my main dreams became reality.

Maria do Rosário Loures Hera the Light of Women

Publié dans Livre : Roman

Les cris se sont tus

LES CRIS SE SONT TUS

Un roman biographique où la violence vous amènera presqu’aux larmes.

Quelques retours de lecteurs avant de vous dévoiler un extrait.

Roman disponible en versions papier, PDF et Ebook Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal

Tous mes Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Lucia G J’ai fini de lire « les cris se sont tus ».Un livre qui m’a profondément touchée, voire émue jusqu’aux larmes. Beaucoup de femmes se reconnaîtront ici dans ce personnage qu’incarne Laina. Personnage très attachant et émouvant!L’auteure a su manier les mots avec simplicité et dénoncer de manière percutante toute la violence de « l’abus » et les maux qui enferment à jamais dans le silence, l’isolement et le non- dit.Encore Bravo !!! ☺

Christiane D Ici encore, une histoire émouvante voire poignante qui m’a amené les larmes aux yeux. L’auteure décrit bien le chemin parcouru par cette jeune fille et la force de caractère que cette dure épreuve a développé chez elle. En repensant à ce roman, il m’arrive parfois de me demander ce qui est advenu d’elle… Une suite m’aurait bien plu.

Nicole V

Un livre bouleversant à lire !!!Bravo

EXTRAIT

…Depuis quelques temps, son oncle qui vient de divorcer, est hébergé par ses parents. Il travaille et rentre parfois fort tard, bien trop souvent éméché. Ce vendredi soir, alors que la maman de Laina n’est pas rentrée de chez son coiffeur, Laina a sorti la table à repasser pour se mettre à jour dans la pile de linge qui s’est accumulé. Elle a envie de lui faire plaisir et surtout de l’avancer. Elle écoute la radio tout en repassant et entend les bruits que son père fait en bricolant dans le garage. Avec ses longs cheveux qui pendent le long de son visage, elle n’a pas vu ni entendu son oncle arriver et sursaute lorsqu’il la saisit par l’épaule. Elle se tourne rapidement vers lui et a un léger recul devant cette odeur d’alcool qui sort de sa bouche. Il a les yeux vitreux et est complètement saoul. En zozotant et sans la lâcher il lui dit :

—Tu es ma nièce préférée tu sais ? Je t’ai vu grandir ! Maintenant tu es tellement belle ! tu sais que tu me plais vraiment ? Il a approché son visage tout près de celui de Liane et il essaie de l’embrasser. Tout en le repoussant violemment, Liane s’est mise à hurler en appelant son papa. Son oncle la maintient fortement et ne semble pas disposé à la lâcher. Liane panique, se débat et finit par attraper le fer à repasser qui est toujours branché. Elle s’apprête à le brûler avec lorsque son papa entre en trombe en hurlant :

—Lâche-la ! Lâche-la avant que je ne te casse la gueule espèce de fumier ! et tout en criant il s’est avancé, a saisi l’oncle de Liane par les épaules et l’a poussé violemment dehors. Il est dans une rage que Liane ne lui avait jamais vue. Il le poursuit jusqu’à l’extérieur en l’enjoignant de faire ses valises et de foutre le camp de sa maison. Pendant ce temps Liane a reposé le fer à repasser. Elle pleure et est secouée par de gros sanglots. Elle se sent écœurée, dégoûtée persécutée. Elle n’en peut plus. Son papa revient tout à coup, il est rouge de colère. Il jure toujours comme un charretier. Il marche de long en large. Il fulmine. Entre deux sanglots Liane finit par lui dire :

—Je repassais et je ne l’ai pas entendu entrer. Il est complètement saoul ! il m’a dit que j’étais sa nièce préférée et après il a essayé de m’embrasser ! C’est dégueulasse ! Liane se précipite soudain vers les toilettes. Le choc a été trop violent pour elle. Penchée au-dessus des toilettes elle vomit. Après quelques instants, elle ressort blême. Elle ne peut réprimer ses tremblements. Son papa la saisit par le bras et la conduit jusqu’à la cuisine où il la fait assoir.

—Liane tu n’as plus rien à craindre. Je l’ai viré. Dès demain matin il partira. Quand je pense que j’ai hébergé ce fumier ! S’attaquer à ma fille oh non ça jamais ! Tout à coup, elle entend la voix de sa maman. Elle parle avec son propre père et semble énervée, inquiète.

—Que se passe-t-il lui demande-t-elle ?

—Je crois qu’il s’est passé quelque chose avec Paul et Laina répond-il en bégayant

—Ah bon ! Mais quoi ?

—Je ne sais pas exactement mais je sais que Joseph était dans tous ses états et qu’il a demandé à Paul de partir sur le champ ! répondit-il La maman de Laina s’engouffre dans la maison, les yeux exorbités et complètement paniquée. Rien qu’en voyant son mari et le visage encore baigné de larmes de sa fille, elle comprend qu’un drame vient d’arriver. Sans précautions particulières, son mari l’informe de ce qui vient de se passer.

—Ah ils sont propres dans ta famille ! Que des pourris ! Quand je pense que je lui ai donné un toit ! Demain quand il sera dessoulé il vire c’est compris ?

—Quand je pense que je l’ai élevé depuis la mort de ma mère ! Comment peut-il faire ça ? Je suis maudite ! Je n’en peux plus de tout ça ! dit-elle en sanglotant

Pas un instant elle ne demande à Laina comment elle va. Elle ne pense plus qu’à son frère, que va-t-il devenir ? Elle le sait faible, aimant un peu trop la bouteille et cela l’inquiète au plus haut point. Elle pleure sans pouvoir se contenir. Elle pleure sur sa vie qui malheureusement pour elle n’a pas été rose. Trop de privations, trop de souffrance physique et psychologique aussi. Elle a passé sa vie à s’occuper des autres car elle était l’aînée. Elle a perdu sa maman bien trop jeune…

Publié dans Livre : Roman, poèmes d'amour

Elle a tué l’homme que j’étais (roman)

RETOUR LECTEUR

Couverture elle a tué

Dans ce roman, l’auteure mène une enquête sur les violences conjugales subies par un homme. Elle s’en sert pour la trame de son futur roman avec l’accord de celui-ci.
En se racontant intimement, dans un climat de confiance et d’empathie, la victime arrive peu à peu à se reconstruire.
Mais qui est-il vraiment ce psychiatre ?
Où cette situation ambiguë peut-elle les conduire, car ici les rôles sont inversés ?
Quel est le profil de sa femme, une perverse narcissique manipulatrice ?
Comment et pourquoi leurs rapports se dégradent-ils si brutalement ?
Ce sujet rarement traité, bien décrit et exposé de façon vivante, se lit comme un thriller psychologique avec beaucoup d’intérêt.
La romancière passeuse de mots… passeuse de maux

https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html

Publié dans Livre : Roman

Improbable avenir – Cinq jours qui ont compté (RETOUR LECTEUR)

RETOUR LECTEUR

Improbable avenir (tome 1)

Belle phrase d’introduction de Victor Hugo qui résume le thème de ce roman. Celui-ci bien que d’actualité est abordé de façon trop « mélo »… Le mot larmes revient trop souvent… Et même si la réalité dépasse parfois la fiction, j’ai eu du mal à me laisser entraîner dans la lecture de cette intrigue rocambolesque. Dommage !

********

J’ai lu et relu ce roman sans me lasser emporté par le rythme pareil aux dunes animées par le vent au souffle chaud et annihilant.
Un personnage étrange que ce John qui se présente comme un parti idéal pour partager sa vie avec Liane en lui faisant miroiter ses richesses et son amour du risque pour les faire fructifier. Ne la considère-t- il pas comme un butin qu’il veut s’approprier?
Malgré ses réticences et les conseils éclairés de son ami Karim, Liane vit cette rencontre sur le net comme un souffle d’amour qui la pénètre et s’empare d’elle après avoir succombé au charme de John aux accents anglophones.
Cet amour, elle va le porter dans la souffrance, les larmes et le feu de l’attente pour le voir naître et le serrer dans ses bras contre toute attente.
Malheureusement suite à une série de déboires et sa santé qui n’arrête pas de se dégrader John repousse l’échéance du rêve d’Éliane de le rencontrer un jour.
John s’accroche à elle comme sa dernière bouée de sauvetage jusqu’à l’épuisement de tous les soutiens moraux affectifs et financiers dont elle dispose.
J’avoue que Liane m’a dérouté dans son entêtement à vouloir sauver cet improbable avenir. Sa rage de vouloir concrétiser à tout prix cette liaison dans la douleur et les larmes ne m’a pas laissé indifférent.
Pour qui veut chavirer dans les sensations fortes, je conseille vivement la lecture de ce livre pour découvrir le style d’écriture de cette excellente écrivaine Gyslaine Le Gal qui n’a pas fini de nous surprendre.

Cinq jours qui ont compté (tome 2)

L’amour peut-il survivre à l’éloignement, la maladie, tous les aléas de la vie… les différences sociales et religieuses ? Éternelle question…
La phrase d’introduction de F. de la Rochefoucauld résume bien ce roman d’amour.
J’ai bien aimé

********

Les personnages atypiques de vos deux romans improbable avenir et cinq jours qui ont compté nous entraînent dans une spirale sans fin d’une femme qui se bat pour changer le cours des choses avec comme seule arme son amour sincère et son désir de comprendre l’autre et préserver une relation chaotique et à sens unique qui sème en elle le doute. Forte de caractère elle ne retient que le souvenir de ce qui est beau dans ses relations. A travers l’histoire le lecteur comprendra que nous devons faire la part des choses entre le rêve, de l’amour idéalisé confronté à l’usure du temps porteur du doute sur sa probable pérennité telle que nous l’imaginons, et sa confrontation avec la réalité. Consciente elle ne perd pas pied et consolide ses attaches, lestée à la réalité de sa vie au quotidien.

Publié dans Livre : Roman

Entre mes mains le bonheur s’enfuit (roman)

2875 2126

RETOUR LECTEUR

Amour quand tu nous tiens… Ce grand amour résisterait-il aux épreuves, aux illusions, au chagrin, à l’éloignement, à la durée ? Dans un style vif, avec des phrases courtes, l’auteure nous peint une relation amoureuse mouvementée bien dans l’air du temps… Très Sympa.

Publié dans Livre : Roman, Poème sur la vie The life, poèmes d'amour

Entre mes mains le bonheur s’enfuit (roman d’amour inspiré de faits réels)

20200627_131815

Mariée à un représentant multi cartes, Assia voit sa vie basculer. Elle découvre en Sandro un côté pervers, menteur sans compter les infidélités. Le divorce elle l’a envisagé mais Sandro s’y oppose et la menace de lui rendre la vie impossible. Un soir d’hiver, alors que rien ne l’y prépare, un inconnu se présente à sa porte. Ce sera le commencement d’une idylle qui va durer des années malgré les difficultés, les tensions.  Jusqu’où  cet amour va-t-il les conduire ?

 

Dans ce nouveau roman, une histoire d’amour à rebondissements. Un mélange subtil entre la passion, la colère, la jalousie et la haine.  Et surtout cette passion dévorante qui anime Assia et qui conditionnera toute sa vie future.

Version papier ici : https://www.thebookedition.com/fr/entre-mes-mains-le-bonheur-s-enfuit-p-375364.html

Version Ebook ici : https://www.amazon.in/dp/B08BKT6FZX