Publié dans Poème, Poème sur la vie The life

Moi qui n’ai pas d’amie I who don’t have a friend

EXTRAIT DE MON FUTUR RECUEIL DE POÈMES (Douce errance)

A qui confier mes joies
Moi qui n’ai pas d’amie ?
Je les garde pour moi
Dans mon cœur je les chéris.

Comment se passent mes jours
Et aussi mes longues nuits ?
Je me laisse porter par l’amour
Seule chose qui agrémente ma vie.

A qui raconter mes pensées 
Moi qui n’ai pas d’amie ?
Laisser ces mots sur le papier couchés
Pour vous souvenir que j’ai eu une vie. 

Gys
Droits d’auteur - Copyright© 2021 Gyslaine LE GAL

I who don’t have a friend

EXTRACT FROM MY FUTURE COLLECTION OF POEMS (Sweet wandering)

To whom to confide my joys
Me who don't have a friend?
I keep them for myself
In my heart I cherish them.

How are my days going
And also my long nights?
I let myself be carried away by love
Only thing that embellishes my life.

Who to tell my thoughts to
Me who don't have a friend?
Leave these words on the coated paper
To remember that I have had a life.

Gys
Droits d’auteur - Copyright© 2021 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal
Tous mes  Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF
Publié dans INFORMATION, Livre : Roman, Poème

HERA The Light of Women

Je remercie Maria do Rosário de m’avoir invitée à rejoindre les soixante-quatre autres poètes et poétesses du monde entier, pour la réalisation de ce premier recueil de poésies  (FIRST ANTHOLOGY – HERA – THE LIGHT OF WOMEN) rédigé tout en Anglais.

Vous ne connaissez pas Héra ? Je vous laisse prendre connaissance des explications ci-dessous.

Message de la fondatrice

Héra est le projet le plus formidable du 21ème siècle et sera un saut culturel, né de l’amour pour l’humanité, la paix mondiale et la dignité des femmes dans le monde. En tant que projet d’éducation et de culture, il était important d’avoir une vision poétique de femmes et d’hommes du monde entier.

J’ai mis ma chère amie Maria Do Rosario Loures au défi de coordonner cette première anthologie poétique d’Héra et je suis très fière de sa réalisation. En temps de covid, les poètes du monde entier ont répondu à ce défi et le résultat est là.

À Héra, nous montrons la voie vers un avenir meilleur pour l’humanité, dans un monde plus durable, avec plus de respect et de dignité envers l’être humain et en particulier envers les femmes.

À travers les mots de ces poètes, femmes et hommes, on peut lire ces principes.

Merci zay (Maria do Rosário) Marianela Mirpuri – Fondatrice d’Héra la lumière des femmes

Message de Maria do Rosário

La fondatrice d’Héra la Lumière des Femmes, Mme Marianela  Mirpuri m’a parlé de son idée d’avoir une Anthologie de Poésie et m’a mis au défi d’écrire et de coordonner la première anthologie d’Héra la Lumière des Femmes. Mes premiers sentiments ou si je devais pouvoir le faire et la remercier de m’avoir fait confiance. Puis des doutes sont entrés dans mon esprit, car je n’avais pas l’habitude, depuis longtemps, d’écrire en anglais (à part l’hymne d’Héra), et ce n’est pas ma langue maternelle. Mais tout d’un coup il m’est venu à l’esprit que Fernando Pessoa, notre brillant maître, le poète que j’aime tant avait écrit et publié en anglais. A partir de ce moment, je n’ai plus perdu une seconde. Je l’ai accepté avec un grand et joyeux sourire.

Héra la lumière des femmes est une organisation internationale dont le but est de promouvoir et de soutenir l’effort continu pour le développement d’une base juridique, politique et conceptuelle pour l’égalité des sexes, partout dans le monde, sa première anthologie de poésie doit atteindre les poètes, les femmes et les hommes. , de chaque coin de notre planète pour montrer au lecteur comment ils voient et ressentent aujourd’hui « La Lumière des Femmes » à leur manière lyrique. Vous serez surpris et vous demanderez « des hommes écrivant à une anthologie de poésie d’une organisation de femmes ? » Oui, même Simon de Beauvoir a écrit : « Puisque je ne pense pas que les femmes soient intrinsèquement inférieures aux hommes, je ne pense pas non plus qu’elles soient intrinsèquement supérieures aux hommes. C’est une des raisons pour lesquelles je souhaite montrer le point de vue des hommes concernant la Lumière des Femmes d’aujourd’hui.

J’ai commencé ce travail dans une période très difficile. Juste au moment où le ravageur de ce siècle, les scientifiques ont donné le nom de Covid19, nous avions l’habitude d’appeler Corona. J’ai commencé par les éditeurs demandant le contact de quelques poètes que j’avais en tête… Pas de réponse ! Je n’ai eu aucun problème pour contacter les poètes portugais, même les poètes vivant dans la diaspora. Une fois, j’avais déjà coordonné deux anthologies auparavant. Le problème était de savoir comment obtenir le contact direct avec les poètes du monde entier. Je n’avais aucun contact ! J’ai décidé de les rechercher via le réseau social. Et comme vous pouvez le voir, j’ai eu beaucoup de succès. L’Anthologie présente des poètes de toutes générations, de tous nos continents, de presque toutes les religions fondées sur l’Ancien Testament, des croyants de la plus ancienne religion existante au monde, l’hindouisme, et des croyants et adeptes de la doctrine philosophique et spirituelle du bouddhisme. Qui connaît peut-être d’autres religions que je ne mentionne pas ici dans cette phrase ?

Hera The Light of Women Anthology présente une vision poétique d’un monde meilleur. Une jeune poétesse africaine met les femmes au défi de « diriger le pays », la poétesse et l’ex-président de la république d’Équateur, c’est la véritable preuve que les femmes peuvent diriger le pays, les femmes peuvent diriger la nation. Le Maître de la Déconstruction rend hommage à une femme qui a combattu et reconquis le système établi fait par la société ancienne voire actuelle. Une jeune fille nous montre comment nous pouvons « travailler » nos peurs les plus profondes contre une maladie que nous nous sommes présentée comme ayant dans notre corps anatomique. Un autre poète nous montre qu’un poète peut faire plus que simplement écrire des poèmes, et que la poésie est aussi une grande forme d’art. Les hommes des pays que nous, en occident, voyons contre les femmes prouvent à travers leurs poèmes l’humanisme, l’appréciation de la femme été dans notre monde. Les poètes se battent avec leurs mots pour la paix, pour un monde meilleur, pour Héra la lumière des femmes.

Je dois remercier tous les 65 poètes et poétesses pour leur don à l’organisation Héra la lumière des femmes. Je dois également remercier la poétesse, principalement femme des beaux-arts, Charlotte von Elm de nous avoir permis de vous présenter la magnifique couverture de livre que vous avez devant vous. Je remercie Teresa Duarte Soares, la femme responsable des droits des enseignants de portugais en Europe et en Afrique, d’avoir également relu ce livre. Mon dernier mot suit : – Je suis honoré de pouvoir vous présenter la Première Anthologie d’Héra la Lumière des Femmes, et d’avoir la fondatrice de cette magnifique organisation, Mme Marianela Mirpuri, comme très, très bonne amie, qui a fait de l’un de mes rêves principaux une réalité.

Maria do Rosário Loures Héra la lumière des femmes

POÈTES DU MONDE ENTIER

PREMIÈRE ANTHOLOGIE – HERA LA LUMIERE DES FEMMES

HERA The Light of Women

I thank Maria do Rosário for inviting me to join the sixty-four other poets  from around the world, for the realization of this first collection of poems (FIRST ANTHOLOGY – HERA – THE LIGHT OF WOMEN) written all in English.

You don’t know Hera? I let you read the explanations below.

A message from the founder

Hera is the most formidable project of the 21st century and will be a cultural leap, born from love for humanity, world peace and the dignity of women worldwide. as a project of education and culture, it was important to have a poetic view from both women and men from all over the world.

i have challenged my dear friend Maria do Rosário loures to co-ordinate this first poetry anthology of Hera and i am very proud of her achievement. In time of covid, poets globally answered to this challenge and the result is here. In hera we show the way to a better future for humanity, in a more sustainable world, with more respect and dignity towards the human being and specially towards women. through the words of these poets, both women and men, we can read these principles.

thank you zay (maria do rosário) Marianela Mirpuri – founder of hera the light of women

A short story about this book Message de Maria do Rosário

The founder of Hera the Light of Women, Mrs. Marianela Mirpuri told me about her idea to have a Poetry Anthology and challenged me to write and coordinate the first anthology for Hera the Light of Women. My first feelings where if I should be able to do it and thank her for trusting me. Then doubts came into my spirit, as I was not used, since long time to write in English (besides Hera’s hymn), and it is not my native language. But suddenly came to my mind that Fernando Pessoa our brilliant master, the poet I love so much had written and published in English. From this moment I did not waste any other second. I accepted it with a happy and great smile.

Once Hera the Light of Women is an international organization with the purpose to promote and support the continuous effort to the development for legal, political and conceptual basis for gender equality, all over the world her first poetry anthology has to reach poets, women and men, of each corner of our planet to show the reader how they see and feel nowadays “The Light of Women” in their lyrical way. You will be surprised and ask yourself “men writing to a women organization poetry anthology?” Yes, even Simon de Beauvoir wrote „Since I do not think that women are inherently inferior to men, I also do not think that they are inherently superior to men.” That is one of the reasons why I wish to show men’s point of view concerning the Light of Women today.

I have started this work in a very difficult time. Just when the Pest of this century the scientists gave the name of Covid19, we use to call Corona. I started by the editors asking for the contact of some poets I had in mind … No answer! I had no problem to contact Portuguese poets, even the poets living in the diaspora. Once I had already coordinated two anthologies before. The problem was how to get the directly contact to poets all over the world. I had no contact! I decided to search them via social network. And as you can see, I have been extremely successful. The Anthology presents poets all generations, from all our continents, of nearly all religions based on the Old Testament, believers of the oldest existing religion in the world, the Hinduism, and believers and followers of the philosophical and spiritual doctrine Buddhism. Who knows perhaps of some other religions I’m not mentioning here in this phrase?

Hera The Light of Women Anthology presents a poetry vision to a better world. An African young poetess challenges women to “run the country” the poetess and the ex-president of the republic of Ecuador it’s the real prove women can run the country, women can run the nation. The Deconstruction Master makes an homage to a woman who fight and won again the established system made by the ancient even actual society. A young girl shows us how we can “work” our deepest fears against an illness we had have presented to have in our anatomical body. Another poet shows us a poet can more than just write poems, and that poetry is also a big form of art. Men from countries we, in the west, see against women prove through their poems the humanism, the appreciation to the female been in our world. Poets fight with their words for peace, for a better world, for Hera the light of women.

I must thank all the 65 poets and poetesses for their giving to the organization Hera the Light of Women. I also must thank the poetess, mainly woman of fine Arts, Charlotte von Elm to possibility us to present the wonderful book cover you have in front of you. I thank Teresa Duarte Soares, the woman with the responsibility for the rights of Portuguese teachers in Europe and Africa, to have proofread this book too. My Last Word follows: – I’m honoured to may present you the First Anthology of Hera the Light of Women,

and to have the Founder of this magnificent Organization, Mrs. Marianela Mirpuri, as my very, very good friend, who make one of my main dreams became reality.

Maria do Rosário Loures Hera the Light of Women

Publié dans Poème, Poème sur la vie The life

A toi Yours

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
J’aime me perdre dans cette forêt,   
Observer et effacer mes regrets 
Accepter ce que la vie me donne 
Partager tout ce que j’affectionne. 

Pourquoi parler de tendresse, d’amour 
Tel un refrain qui revient chaque jour 
Parce que toi, lecteur qui me lit, 
C’est ce dont tu rêves, une envie. 

Tu te retrouves derrière mes mots, 
Mes pensées, mes paroles font écho. 
Je t’entraîne ainsi dans tous mes rêves  
Sans que la féérie ne s’achève. 

Gys 
Droits d’auteur - Copyright© 2021 Gyslaine LE GAL

Yours

I like to lose myself in this forest,
To observe and erase my regrets
To accept what life gives me
To share everything I love.

Why speak of tenderness, of love
Like a refrain that comes back every day
Because you, reader who reads me,
This is what you dream of, a desire.

You find yourself behind my words,
My thoughts, my words echo.
I train you like this in all my dreams
Without the fairy tale ending.

Gys 
Droits d’auteur - Copyright© 2021 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal
Tous mes  Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF
Publié dans Poème, Poème sur la vie The life

Je sais I know

Je sais comment les couples se défont,
Quand je vois la lassitude sur les visages,
Comment des pages d’écriture sans fond,
S’éternisent sans prendre le virage,
Pourquoi les sourires s’éteignent
Quand l’amour n’est plus, ni ne règne,
Pourquoi la vie, soudain chavire,
Quand on n’a plus le cœur à rire. 

Gys 
Droits d’auteur - Copyright© 2021 Gyslaine LE GAL

I know

I know how couples fall apart
When I see weariness on the faces,
How bottomless pages of writing,
Go on forever without taking the turn,
Why do the smiles go out
When love is no more, nor does it reign,
Why does life suddenly capsize
When you don't have the heart to laugh anymore.

Gys 
Droits d’auteur - Copyright© 2021 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal
Tous mes  Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF
Publié dans Poème, Poème sur la vie The life

Je murmure au ciel I whisper to the sky (reprise)

Pas un nuage dans le ciel d’un bleu lumineux
Le soleil d’hiver chauffe ma peau sans la brûler.
Dans les sapins, j’écoute le vent d’Est souffler
Je murmure au ciel, qu’il n’est qu’un inconscient dangereux.

Les oiseaux traversent la portion de ciel que je contemple.
Je me demande s’ils ont de la peine quand un des leurs meurt,
Si eux aussi connaissent la joie, le bonheur
Et si à leur façon ils ont su se créer leur temple.

Quand le froid du dos est trop prenant,
Je me retourne et laisse le soleil me réchauffer,
Et dans le chuintement imperceptible de l’eau qui semble me bercer,
Je me laisse dériver sans inquiétude, parfaitement  sereine, abandonnée à  l’instant.  

Gys

Droit d'auteur - Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL 

I Wishper to the sky

Not a cloud in the sky a bright blue
The winter sun heats my skin without burning it.
In the fir trees, I listen to the east wind blow
I murmur in heaven he is only a dangerous unconscious.

The birds cross the portion of sky I contemplate.
I wonder if they are sad when one of them dies,
If they too know joy, happiness
And if in their own way they knew how to create their temple.

When the cold of the back is too much,
I turn around and let the sun warm me,
And in the imperceptible hiss of water that seems to rock me,
I let myself drift without anxiety, perfectly serene, abandoned at the moment.

Gys

Droit d'auteur - Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL 

Publié dans French love poem with english translation, Poème, Poème d'amour Français traduit en Anglais, Poème sur la vie The life

Oublier le désespoir Forget the despair

Il n’y a pas de désespoir pour moi,
Tant que scintille la nuit, la lune, 
Tant que la fraicheur pose sa rosée, là 
Que brille le soleil sur la dune.  

Il y a seulement beaucoup de joie 
Dès que les larmes ne ruissellent plus. 
Je vis mes plus belles années dans l’émoi 
Mes chagrins ont désormais disparu. 

Il n’y a plus de place pour les pleurs 
Le vent s’affaiblit quand je soupire 
La nuit ôte du sommeil la douleur 
Là où gisent les visions qui n’ont pu fuir. 

Gys 
Droits d’auteur - Copyright© 2021 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal
Tous mes  Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Forget the despair

There is no despair for me,
As long as the night sparkles, the moon,
As long as the freshness lays its dew, there
Let the sun shine on the dune.

There is only a lot of joy
As soon as the tears no longer flow.
I live my best years in the emotion
My sorrows are now gone.

There is no more room for tears
The wind weakens when I sigh
The night takes away the pain of sleep
Where the visions that could not escape lie.

Gys 
Droits d’auteur - Copyright© 2021 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal
Tous mes  Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF
Publié dans Poème, Poème sur la vie The life

Vivre avec la Covid Living with Covid

Nous avons plus d’un aperçu
Sur cette maudite morte
Ce virus nous est apparu
Bien au-delà de nos portes.

Et dans les rues les gens passent
Dé confinés ils font surface
En cachant bien plus tristement
L’image noircie du moment,

Celle de toutes ces âmes
A qui la mort ôte tout charme
Dans l’ombre douce et vaine
De ceux qui vivent la peine. 

Gys 
Droits d’auteur - Copyright© 2021 Gyslaine LE GAL
Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal
Tous mes  Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Living with Covid

We have more than one glimpse
On this damn dead
This virus appeared to us
Far beyond our doors.

And in the streets people pass
Dice confined they surface
By hiding much more sadly
The blackened image of the moment,

That of all these souls
From whom death takes away all charm
In the soft and vain shadow
Of those who live the pain.

Gys 
Droits d’auteur - Copyright© 2021 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal
Tous mes  Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Publié dans French love poem with english translation, Poème, Poème sur la vie The life

Le jour se lève The day begins

Le jour se lève sur cette campagne 
Superbe lieu dans cette montagne. 
Je découvre d’étranges et nouveaux bruits 
Qui surgissent tout au long de la nuit. 

Ils me sortent brutalement du sommeil 
Alors que le jour commence à poindre 
Doucement je m’étire et m’éveille 
En attendant de pouvoir les rejoindre.  

Gys 
Droits d’auteur - Copyright© 2021 Gyslaine LE GAL

The day begins

The day dawns on this countryside
Superb place in this mountain.
I discover strange and new noises
That crop up all night long.

They suddenly wake me from sleep
As the day begins to dawn
Slowly I stretch and wake up
While waiting to be able to join them.

Gys 
Droits d’auteur - Copyright© 2021 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal
Tous mes  Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Publié dans Poème, Poème sur la vie The life

Pandémie Pandemic

Il y a beaucoup de lassitude derrière ces masques. 
Beaucoup de regards éteints, de gestes précipités, de grognements étouffés. 
Ils semblent avoir perdu cette joie de vivre,
Ils ont perdu leur entrain. 
Je ne vois plus dans ces regards l’étincelle ; 
Celle qui indiquait l’intérêt pour les choses. 
En cette période de pandémie chaque être semble démuni, 
Estropié d’un morceau de vie. 

Gys 
Droits d’auteur - Copyright© 2021 Gyslaine LE GAL

Pandemic

There is a lot of weariness behind these masks.
Lots of extincted looks, rushed gestures, muffled grunts.
They seem to have lost this joy of living,
They have lost their zest.
I no longer see the spark in those looks;
The one that indicated interest in things.
In this period of pandemic every being seems destitute,
Crippled with a piece of life.

Gys 
Droits d’auteur - Copyright© 2021 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal
Tous mes  Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Publié dans Poème, Poème sur la vie The life

Un moment de liberté A moment of freedom

Sur cette plage maintenant bondée,
Je ne trouve plus la quiétude
Qui me permettait de me ressourcer
Dans une parfaite plénitude.

Les criques n’ont pas échappé
A cette importante affluence de l’été.
Alors je m’en retourne dépitée.
Je me sens soudain spoliée.

Chacun a le droit à cette liberté,
Surtout après avoir été confiné.
J’attendrai que l’été s’en soit allé.
Je reviendrai comme si rien n’avait été. 

Gys 
Droits d’auteur - Copyright© 2021 Gyslaine LE GAL

A moment of freedom

On this now crowded beach,
I can no longer find peace
Which allowed me to recharge my batteries
In perfect fullness.

The coves have not escaped
To this large influx of summer.
So I turn around annoyed.
I suddenly feel despoiled.

Everyone has the right to this freedom,
Especially after being confined.
I'll wait until summer is gone.
I will come back as if nothing had happened.

Gys 
Droits d’auteur - Copyright© 2021 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal
Tous mes  Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF