Publié dans poèmes d'amour

Je t’imagine inlassablement I imagine you tirelessly

Chaque jour, chaque nuit, j’imagine ton visage,
Ces traits qui me sont familiers en image.
Je garde l’espoir de revoir un jour ton regard,
Et de combler tout ce retard.

Je t’imagine chaque nuit, chaque jour,
Là, où la passion se joue sans détour ;
Des étreintes mues, emplies d’un amour éternel,
Emporté sous l’impulsion d’un amour réel.

Toutes ces nuits, j’ai imaginé ton plaisir
La violence de nos baisers brûlants de plaisir,
Dans cette rencontre emprunte de passion et merveilleuse,
Nous emportant dans cette ronde de joie cajoleuse.

Bien souvent j’imagine ta présence,
Admirant ce corps abandonné et endormi, en silence
Te regardant tendrement avec ce beau sourire,
Oubliant le sommeil car besoin de te chérir.

J’imagine encore et toujours ce beau rêve,
Ces déceptions qui ne me laissent de trêve,
Ce désespoir qui m’entraîne vers l’inconnu,
Toutes ces longues et âpres années passées, perdues.

Je pense à toi, je t’imagine inlassablement,
Sur ce chemin soudain dégagé, comblant notre éloignement.
Je te vois avancer vers moi, approche désirée.
Maintenant je t’attends dans cette nouvelle réalité.

I imagine you tirelessly

Every day, every night, I imagine your face,
These features those are familiar to me in pictures.
I still hope to see your gaze one day,
And make up for all this delay.

I imagine you every night, every day,
There, where passion is played out without detour;
Molten embraces, filled with eternal love,
Carried away by the impulse of real love.

All these nights, I imagined your pleasure
The violence of our burning kisses of pleasure,
In this encounter borrows passion and wonderful,
Carrying us away in this round of cajoling joy.

Very often I imagine your presence,
Admiring this abandoned and sleeping body, in silence
Looking at you tenderly with that beautiful smile,
Forgetting sleep because you need to cherish yourself.

I always imagine this beautiful dream,
These disappointments that never let me truce,
This despair that draws me into the unknown,
All these long and bitter years gone, lost.

I think of you, I imagine you tirelessly,
On this suddenly clear path, filling our distance.
I see you advancing towards me, desired approach.
Now I’m waiting for you in this new reality.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2020 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal

Tous mes Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Publié dans poèmes d'amour

Tendres baisers Tender kisses

Couple enlacé couché de soleil

Si je laissais aller sans retenue mes baisers,
Comme la caresse qu’une plume aurait effleurée
Sur tes lèvres, je les laisserais doucement mourir,
Pour rester à jamais dans tes bons souvenirs.

Si je laissais aller sans retenue mes baisers,
Laissant ces derniers glisser doucement, puis s’attarder,
Sur ton corps j’oserais m’enhardir,
Ta peau ne cesserait de frémir.

Si je laissais aller sans retenue mes baisers,
Dans cet amour que nous avons su partager,
Ce serait une des merveilles à t’offrir,
Bien au-delà de nos plus prestigieux souvenirs.

Tender kisses

If I let my kisses go without restraint,
Like the caress that a feather would have touched
On your lips, I would gently let them die,
To stay forever in your fond memories.

If I let my kisses go without restraint,
Letting them slide gently, then linger,
On your body I would dare to embolden myself,
Your skin wouldn’t stop shivering.

If I let my kisses go without restraint,
In this love that we have been able to share,
It would be one of the wonders to offer you,
Far beyond our most prestigious memories.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2020 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal

Tous mes Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Publié dans French love poem with english translation, La vie The life, Poème d'amour Français traduit en Anglais, poèmes d'amour

Ce grain de générosité This grain of generosity

une voix dans la nuit

Dans ces nuits sans fin,
Attendant le petit matin,
J’écoute ta voix,
Qui me chavire chaque fois.

Elle n’est que douceur,
Une pointe de chaleur,
Un grain de générosité,
Et une grande bonté.

Elle me touche,
Au plus profond de mon être,
Alors que mes mots
Ne veulent rien laisser paraître.

Alors dans ces nuits sans fin,
Je rêve de tes mains
Qui effleurent ma joue
En un geste doux.

Je me rappelle ton visage,
Ton sourire qui ravage
Ce cœur d’un autre âge,
Qui croit encore aux mirages.

J’aime nos discussions,
Tes rires, tes questions.
J’apprécie ce temps passé
A nous raconter.

Dans ces nuits sans fin,
J’aimerais que tes mains, jusqu’au petit matin,
M’enserrent dans des étreintes passionnées.
Pardon ! J’avais juste besoin de rêver.

This grain of generosity

In these endless nights,
Waiting for the early morning,
I listen to your voice,
Who capsizes me every time.

She’s just sweet,
A touch of warmth,
A grain of generosity,
And great kindness.

She touches me,
In the depths of my being,
While my words
Don’t want to let anything show.

So in these endless nights,
I dream of your hands
Touching my cheek
In a gentle gesture.

I remember your face,
Your smile who ravages
This heart from another age,
Who still believes in mirages.

I like our discussions,
Your laughs, your questions.
I appreciate this time spent
At to tell us.

In these endless nights,
I would like your hands, until the early hours,
Surround me in passionate embraces.
Pardon ! I just needed to dream.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2020 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal

Tous mes Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Publié dans French love poem with english translation, Poème d'amour Français traduit en Anglais, poèmes d'amour

Proche de toi encore maintenant Close to you still now

Si je laissais aller mes baisers

De ce simple geste,
Émane une agréable caresse
Sous laquelle je fonds,
Je m’abandonne pour de bon.

De ce simple baiser
Ardent, passionné,
Vient soudain m’envahir
Et me fait frémir.

Tout ceci reste imprégné
Au plus profond de mes pensées.
Telle une douce brûlure,
Tous ces souvenirs perdurent.

De ce simple geste
C’est tout ce qu’il me reste.
Mais à chaque jour,
Un regain d’amour,

Où chacune de ces belles images
Viennent peupler mon paysage
Où chacun de ces merveilleux instants
Me rapprochent de toi encore maintenant.

Close to you still now

With this simple gesture,
Emanates a pleasant caress
Under which I melt,
I surrender for good.

From that simple kiss
Ardent, passionate,
Suddenly invade me
And makes me shudder.

All of this remains permeated
Deep in my thoughts.
Like a sweet burn,
All these memories last.

With this simple gesture
That’s all I have left.
But every day,
A renewed love,

Where each of these beautiful images
Come populate my landscape
Where each of these wonderful moments
Bring me, closer to you still now.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2020 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal

Tous mes Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Publié dans French love poem with english translation, Poème d'amour Français traduit en Anglais, poèmes d'amour

Aux pieds des remparts At the foot of the ramparts

Il y a quelque part
Aux pieds de ces remparts
Une âme perdue, oubliée
Une âme triste, écorchée,

Qui erre le jour
En quête de l’amour,
Qui hante les nuits,
Ravivant les souvenirs d’une vie,

Où tous les espoirs étaient permis,
Où l’amour embellissait la vie.
L’âme triste, oubliée,
Près des remparts, reste maintenant cachée.

Pour vivre les souvenirs du passé,
Oublier, pardonner ce qui a blessé,
Dans cette toile tissée,
Suaire de ma destinée.

At the foot of the ramparts

There is somewhere
At the foot of these ramparts
A lost, forgotten soul
A sad, flayed soul,

Who wanders the day
In search of love,
Who haunts the nights,
Reviving memories of a lifetime,

Where all hopes were allowed,
Where love embellished life.
The sad, forgotten soul,
Near the ramparts, now remains hidden.

To live the memories of the past,
Forget, forgive what hurt,
In this woven canvas,
Shroud of my destiny.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2020 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal

Tous mes Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Publié dans poèmes d'amour

J’aimerais I would like

J’aimerais sentir le vent souffler sur terre
Entrer dans mon cœur et effacer ma misère,
Caresser mes joues et assécher toutes mes larmes ;
Ici-bas je sens que tout me désarme.

J’aimerais être une fleur poussée sur terre,
Retrouver ces espaces où plus rien n’est austère
Etre cueillie dans un élan de passion, délicatesse
Rayonner pour effacer à jamais toute cette tristesse.

J’aimerais être petit oiseau dans le ciel
Peindre les couleurs de l’arc en ciel
Voler là-bas, où l’amour m’appelle
Jusqu’au plus hautes de ces nombreuses tourelles.

J’aimerais sentir le vent souffler sur terre
Apaiser tous mes doutes et mes sombres colères
Me ramener enfin tous ces parfums de paix
Et ne plus dire ni écrire, j’aimerais…

I would like

I would like to feel the wind blow on earth
Enter my heart and erase my misery,
Stroke my cheeks and dry all my tears;
Down here I feel that everything disarms me.

I would like to be a flower grown on earth,
Find these spaces where nothing is austere
To be picked in a burst of passion, delicacy
Radiate to erase all this sadness forever.

I would like to be a little bird in the sky
Paint the colors of the rainbow
Fly over there, where love calls me
Up to the highest of these many turrets.

I would like to feel the wind blow on earth
Soothe all my doubts and dark anger
Finally bring me back all those scents of peace
And no longer say or write, I would like …

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2020 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal

Tous mes Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Publié dans La vie The life, poèmes d'amour

Unis par tous ces souvenirs United by all these memories

Si je parle encore d’amour pour toi,
C’est pour ne pas laisser de place au désarroi.
Car inconsciemment je crois à ton retour,
Chaque matin, chaque jour.

Si je garde tous ces souvenirs de toi,
C’est pour te garder près de moi,
Car viendra le jour
Où nous vivrons notre incroyable amour.

Si aujourd’hui je pense autant à toi,
Jusqu’à sentir au bout de mes doigts,
L’influence étrange de notre amour,
C’est que mes sentiments ont libre cours.

Si un jour je ne pensais plus à toi,
Je serais dans l’au-delà pour préparer notre toit ;
Où abriter notre amour et nos prières.
C’est que j’aurais quitté cette terre…

United by all these memories

If I still talk about love for you,
This is to not leave room for dismay.
Because subconsciously I believe in your return,
Every morning, every day.

If I keep all these memories of you,
It’s to keep you close to me,
Because the day will come
Where we will live our incredible love.

If today I think about you so much,
Until I feel at my fingertips,
The strange influence of our love,
It’s that my feelings run free.

If one day I didn’t think about you anymore,
I would be in the beyond to prepare our roof;
Where to shelter our love and our prayers.
I would have left this earth …

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2020 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal

Tous mes Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Publié dans La vie The life, poèmes d'amour

Ces nuits sans rêves Those dreamless nights

Chaque nuit je retrouve l’accalmie.
Dans toutes ces nuits
Sans rêves,
Je vis une trêve.

Des images ont disparu,
Et les cauchemars se sont tus.
Je finis par oublier,
Tout ce que j’ai aimé.

Tout s’évapore dans ce monde de silence
Où je finis par m’habituer à ton absence.
Se meurent mes émotions,
Et disparaissent mes illusions.

L’indifférence prend le pas sur l’amour ;
Je m’éloigne un peu plus chaque jour,
Savourant l’instant présent,
Envisageant l’avenir différemment.

Sur ma vie je porte une autre vision,
Calme le jeu de mes émotions.
Je reste centrée sur ce qui est important.
Je ne serai plus comme avant.

Je suis rebelle, détachée,
Fatiguée de tous ces mensonges éhontés,
Je ne veux plus jamais subir,
Et encore moins souffrir.

Those dreamless nights

Every night I find the lull.
In all these nights
Without dreams,
I live a truce.

Pictures have disappeared,
And the nightmares are silent.
I end up forgetting,
Everything I liked.

Everything evaporates in this world of silence
Where I end up getting used to your absence.
My emotions are dying,
And my illusions disappear.

Indifference takes precedence over love;
I move away a little more each day,
Savoring the present moment,
Looking to the future differently.

On my life I carry another vision,
Calm the play of my emotions.
I stay focused on what’s important.
I will not be like before.

I am rebellious, detached,
Tired of all these shameless lies,
I never want to endure again,
Let alone suffer.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2020 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal

Tous mes Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Publié dans poèmes d'amour

La caresse de l’eau The caress of water

Femme dans la nuit avec plume

Je me sens parfois si fragile
Que je deviens docile,
Que je me laisse gagner par le froid.
Ne voulant plus vivre dans l’effroi.

J’ouvre les volets donnant sur la mer,
J’admire la côte, ce bout de terre,
Je savoure ce silence,
Qui me rappelle encore ton absence.

Seule sur cet îlot,
Je me souviens de certains mots,
Des odeurs de la terre mouillée,
Où des aiguilles de pins se sont posées.

Lorsque reviendra l’été,
Sur les troncs desséchés,
L’odeur de résine des pins,
Retrouvera ses senteurs originelles, dès le matin.

Dès que je pourrai me baigner,
Laisser mon corps danser,
J’apprécierai la caresse de l’eau,
Qui effleurera ma peau.

The caress of water

I sometimes feel so fragile
That I become docile,
Let me be won over by the cold.
No longer wanting to live in dread.

I open the shutters overlooking the sea,
I admire the coast, this piece of land,
I savor this silence,
Who still reminds me of your absence.

Alone on this island,
I remember some words,
Smells of the wet earth,
Where pine needles have arisen.

When summer returns,
On the dried out trunks,
The smell of pine resin,
Will regain its original scents, in the morning.

As soon as I can swim,
Let my body dance,
I will appreciate the caress of the water,
Who will touch my skin.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2020 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal

Tous mes Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Publié dans poèmes d'amour

Il est la caresse de l’ange He is the angel’s caress

Ce sourire qui illumine son visage
Me sort doucement de cet ombrage,
J’oublie un instant
Mes chagrins, mes tourments.

Cette voix à peine audible,
Qui doucement éveille mon oreille sensible,
Est empreinte d’une infinie douceur,
Qui me réchauffe le cœur.

Si longues que soient mes nuits,
Souvent je pense à lui,
Pour apaiser ce tumulte,
Qui chaque soir et chaque nuit me persécute.

Je visualise son sourire,
Sa voix, ses soupirs,
Et tous ces échanges
Ne sont plus que la caresse d’un ange.

He is the angel’s caress

That smile that lights up his face
Gently pulls me out of this shady,
I forget for a moment
My sorrows, my torments.

This barely audible voice,
Who gently awakens my sensitive ear,
Is imbued with infinite sweetness,
That warms my heart.

As long as my nights are,
I often think of him,
To calm this tumult,
Who persecutes me every night.

I visualize his smile,
His voice, his sighs,
And all these exchanges
Are no more than the caress of an angel.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2020 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal

Tous mes Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF