Archives de tags | Amour Love

Que resterait-il de notre amour ? What would remain of our love?

Je suis heureuse

Que resterait-il de notre amour,
Qui nous inondaient chaque jour,
Sans ces lettres enamourées
Et ces mots suavement murmurés ?

Des souvenirs, des photos usées,
Des rêves merveilleux si bien cachés,
Qui me dévoileraient encore ce si beau visage
Où ne se refléterait aucun nuage.

Bonheur fané, cœur errant,
Baisers perdus, rêves fuyants,
Que resterait-il de tout cela,
Si tu n’étais plus là ?

Une vieille église, au vieux clocher,
Un lieu de prières si bien caché,
Et dans les nuages,
Ton merveilleux, tendre visage.

Les mots tendres que tu m’écrivais,
Les caresses dont tu me couvrais,
Les parfums dont tu m’enivrais,
Qui se seraient envolés à jamais.

Ce matin, le pâle soleil qui rayonne à ma porte,
Me parle de cet amour que j’exhorte.
Dans cette maison qui maintenant frissonne,
Je pense aux jours lointains, à l’amour qui en moi résonne.

Que resterait-il de notre amour ?
Que resterait-il de ces beaux jours ?
Ton souvenir me poursuivrait,
Dans mon cœur, vivrait.

What would remain it of our love?

What would remain it of our love?
Who flooded us every day?
Without these enamored letters
And those words sweetly whispered?

Memories, worn photos,
Wonderful dreams so well hidden,
Who would still unveil me this beautiful face
Where would not be reflected any cloud.

Faded happiness, wandering heart,
Kisses lost, fleeting dreams,
What would remain of all this,
If you were no longer there?

An old church, with the old bell tower,
A place of prayers so well hidden,
And in the clouds,
Your wonderful, tender face.

The tender words you wrote to me,
The caresses you covered me,
The scents you made me into
Who would have flown forever.

This morning, the pale sun shining on my door,
Tell me about this love that I exhort.
In this house that is now shivering,
I think of the distant days, of the love that resonates in me.

What would remain of our love?
What would remain of these beautiful days?
Your memory would pursue me,
In my heart, would live.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal
Tous mes Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Mes écrits sur My writings on:

https://www.thebookedition.com/fr/cinq-jours-qui-ont-compte-p-357079.html
https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
http://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre

Publicités

Amoureuse folle Crazy lover

Lorsque les goélands battent la mer,
Que la nuit s’éteint pour accueillir le soleil
Sur ma tête qui s’éveille,
Tous mes cauchemars soudain, je perds.

Sous mes cheveux blancs, il reste mes rêves.
Les mains qui se font jour
Au plus fort de notre amour
Et qui jamais, ne s’achève.

Dans l’étoile de l’espoir,
Volent mes cris et mes rêves,
La force du cyclone m’enlève,
Jusqu’à ce que je puisse te voir.

Amoureuse folle, portée par les vents,
Plus rien ne révèle mes secrets.
De cet amour vrai,
Qui m’habite tout le temps.

Lorsque les goélands battent la mer,
Que la nuit doucement s’éteint,
Je redeviens ta douce, éternel mystère,
Que tu gardes en ton sein.

Crazy lover

When gulls beat the sea,
Let the night go out to welcome the sun
On my waking head,
All my nightmares suddenly, I lose.

Under my white hair, it remains my dreams.
The hands that are emerging
At the height of our love
And which never ends.

In the star of hope,
Fly my cries and my dreams,
The force of the cyclone takes me away,
Until I can see you.

Crazy sweetheart, carried by the winds,
Nothing reveals my secrets anymore.
From this true love,
Who lives in me all the time.

When gulls beat the sea,
That the night slowly goes out,
I become again your sweet, eternal mystery,
That you keep in your bosom.

Gys

Droits d’auteur – Copyright© 2018 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal

Tous mes Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

Le sang de la vigne The blood of the vine

Le sang de la vigne

Je te l’ai montré de mille signes,
Que mon amour est comme le vin de la vigne.
Il coule dans mes veines avec cette couleur rouge sang.
Il a défié toutes les attaques du temps.

Il est tout ce qui me reste de joie et d’espérance,
Le seul remède à ma souffrance,
Seul feu sur mes amours passionnés,
Seul frein à cet accablement démesuré.

Ma vie n’a de valeur que vécue avec toi.
Chaque voyage nous rapproche un peu plus chaque fois,
Dans ces rêves d’une toute autre dimension,
Qui nous propulsent l’un vers l’autre, au plus fort de cette passion.

The blood of the vine

I showed you a thousand signs
May my love be like the wine of the vine,
It flows in my veins with this blood red color
He defied all the attacks of time.

It is all that remains of joy and hope
The only cure for my suffering
Only fire on my passionate loves,
Only brake to this excessive dejection.

My life has value only when lived with you.
Each trip brings us closer together each time,
In these dreams of an entirely different dimension
That propels us towards each other, at the height of this passion.

Gys

Copyright© 2017 Gyslaine LE GAL

Aime-moi comme au premier jour Love me as on the first day

Le soleil enfin réchauffe nos nuits.
Quand tes mains se posent délicatement sur mon corps alangui,
C’est tout mon être qui réagit,
Comme sorti subitement de l’oubli.

Serre-moi fort, entraine-moi dans cette danse,
Efface la violence de mes souffrances.
J’ai besoin de voguer jusqu’au matin,
Sur moi, de sentir tes mains.

Serre-moi fort, aime-moi comme au premier jour.
Caresse-moi jusqu’au petit jour.
Permet-moi de prolonger la nuit
Jusqu’à ce que la nuit s’enfuit.

Quand poindra l’aurore,
N’attends pas que je t’implore.
Prends-moi dans tes bras
Et alors tu verras, comme on s’aimera.

Love me as on the first day

The sun finally warms our nights.
When your hands are resting delicately on my languid body,
It is all my being that reacts,
As suddenly came out of oblivion.

Hold me tight; take me in this dance,
Eliminate the violence of my sufferings.
I need to sail until morning,
On me, to feel your hands.

Hold me tight; love me as on the first day.
Caress me till dawn.
Allow me to extend the night
Until the night flees.

When the dawn dawns,
Do not wait for me to implore you.
Take me in Your Arms
And then you will see how you will love each other.

Gys

Copyright© 2017 Gyslaine LE GAL

Mes écrits sur My writings on:

https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html
http://www.thebookedition.com/fr/les-cris-se-sont-tus-p-351459.html
http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre

Laisse-moi te dire combien je t’aime Let me tell you how much I love you

jai-toujours-ete-une-femme-du-sud-11022017

Laisse-moi te dire combien je t’aime,
En dehors de tous ces poèmes,
Avec tous ces mots auxquels tu n’as jamais pensé,
Avec les plus beaux souvenirs que tu m’as laissé.

Je veux encore poursuivre ces chimères,
M’entourer de ce monde de mystères.
Et si jamais, je ne peux plus te voir,
Il me restera toute cette mémoire,

Celle où je n’existais plus,
Là, où la douleur avait disparu,
Blottie au creux de tes bras,
Bien loin de tout ce froid.

Avec le feu de tes yeux, regarde-moi ;
Il m’ensorcelle à chaque fois ;
Il me tient prisonnière,
En deçà des frontières.

Ecoute-moi ; délivre-moi,
De cette souffrance qui m’éloigne de toi.
Laisse-moi te dire pourquoi je t’aime,
Pourquoi notre amour est toujours indemne.

Avec toi j’ai pu trouver mes repères,
Et endormir à jamais ma colère.
Tout cet amour que tu m’as donné,
Restera à jamais gravé.

Laisse-moi te dire encore je t’aime,
Laisse mes baisers voler, comme des fleurs que l’on sème,
Car dans tes bras,
Cette souffrance lancinante, n’existe pas.

Let me tell you how much I love you

Let me tell you how much I love you,
Apart from all these poems,
With all those words you never thought of,
With the best memories you left me.

I still want to pursue these chimeras,
To surround myself with this world of mysteries.
And if ever, I cannot see you anymore,
I will have all this memory left,

The one where I no longer existed,
There, where the pain had disappeared,
Nestled in the hollow of your arms,
Far from all that cold.

With the fire of your eyes, look at me;
It captivates me every time;
He holds me prisoner,
Beyond the borders.

Listen to me; deliver me,
Of that suffering that takes me away from you.
Let me tell you why I love you,
Why our love is always unscathed.

With you I could find my bearings,
And to put my anger to sleep forever.
All this love you gave me,
Will remain etched forever.

Let me tell you again I love you,
Let my kisses fly, like flowers that are sown,
For in your arms,
This nagging suffering does not exist.

Gys

Copyright© 2017 Gyslaine LE GAL

Je m’endors dans tes regards I fall asleep in your glances

Riad avec couple

Ainsi se referme un chapitre de mon histoire,
Sur des moments devenus bien trop noirs.
Sur des sourires et une absence,
Qui me rappelaient toute mon enfance.

Je t’ai espéré partout et même ailleurs,
Je t’ai trouvé avec beaucoup de bonheur.
Je m’endors dans tes regards,
Heureuse de plonger dans ce voluptueux, doux brouillard.

Ensemble, nous sommes toujours nos demains,
Nous effaçons nos chagrins.
J’écris mes rêves les plus fous dans cette ferveur,
Qui ne se donne qu’avec l’encre du cœur.

Nous vivrons là où nos souvenirs se forment à deux,
Loin de tous ces regards envieux.
Nous serons de tous ces villages.
L’amour sera notre nouvel adage.

I fall asleep in your glances

Thus closes a chapter of my history,
On moments too black.
On smiles and an absence,
That reminded me of my childhood.

I have hoped for you everywhere and even elsewhere,
I found you with great happiness.
I fall asleep in your looks,
Happy to plunge into this voluptuous, gentle mist.

Together we are still our tomorrows,
We erase our sorrows.
I write my wildest dreams in this fervor,
Who is given only with the ink of the heart.

We will live where our memories are formed in two,
Far from all those envious looks.
We will be from all these villages.
Love will be our new adage.

Gys

Copyright© 2017 Gyslaine LE GAL

Je t’ai tant rêvé I dreamed so much about you

Désert rêve

Je t’ai tant rêvé que tu es enfin revenu pour écouter mon cœur.
Tous ces mois où je pensais t’avoir perdu, sans aucune nouvelle de toi,
J’avais tiré la porte, pour cacher mes pensées, et ce manque de toi.
Je suis encore sous le choc, je m’effondre secouée par trop de pleurs.

Je t’ai tant rêvé que tu es enfin revenu pour écouter mon cœur.
J’ai essayé de faire ma vie sans toi, mais je ne suis rien.
Dans ce monde du silence, de l’absence, vivre ainsi ne rime à rien.
Pour apaiser ma douleur, mes pleurs, j’ai tenté d’oublier mon seul bonheur.

Je ne peux plus rejeter cet amour, même si je dois te rêver encore.
Mes souvenirs de toi sont intarissables, doux, puissants, et encore aujourd’hui si forts,
Que toutes ces choses que je ressens, ont franchi les frontières de l’océan.

Dans cette relation tumultueuse, qui nous a unis puis désunis, dans cet incommensurable amour,
Nous avons survécu à tant de choses, tant de souffrances, que seul un véritable amour,
Pouvait nous réunir à nouveau, dans ce monde intemporel de songes et de pensées.

I dreamed so much about you

I dreamed so much that you finally came back to listen to my heart.
All those months when I thought I had lost you, without any news of you,
I had pulled out the door, to hide my thoughts, and this lack of you.
I am still in shock; I collapse shaken by too many tears.

I dreamed so much that you finally came back to listen to my heart.
I tried to make my life without you, but I’m nothing.
In this world of silence, absence, to live thus does not rhyme.
To appease my pain, my tears, I tried to forget my only happiness.

I can no longer reject this love, even if I have to dream again.
My memories of you are inexhaustible, gentle, powerful, and even today so strong,
That all these things that I feel, have crossed the borders of the ocean.

In this tumultuous relationship, which united us and then disunited, in this incommensurable love,
We have survived so many things, so much suffering, that only a true love,
Could reunite us again, in this timeless world of dreams and thoughts.

Copyright© 2017 Gyslaine LE GAL

Mes écrits sur My writings on:
http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre

Un ange, sur moi, veille An angel, watches over me

Lorsque le vent s’enroule sur les toits
Qu’il siffle dans les aiguilles des sapins,
Tous ces bruits qui m’arrivent du lointain,
Me ravissent chaque fois.

Enveloppée de toutes ces innombrables senteurs,
Je me laisse emportée par ce brutal courant,
Et tout en marchant,
Je savoure ces instants de bonheur,

Dans la douceur naissante de tous mes rêves.
Je fais face aux émotions et m’émerveille,
D’avoir cet ange, qui sur moi, veille,
Laissant mes maux sur la grève.

Le vent siffle dans les aiguilles des sapins,
Et me chante cette douce mélodie,
Soulageant mon cœur meurtrit,
Par de douloureux chagrins.

Un ange, sur moi, veille !
Je le sens à chaque instant,
Je le touche aveuglément,
Dans ces instants où je sommeille.

An angel, watches over me

When the wind winds up on the roofs
Let him whistle in the needles of the firs,
All these noises that come to me from the distance,
Enjoy me every time.

Wrapped up in all these innumerable fragrances,
I am carried away by this brutal current,
And while walking,
I savor these moments of happiness,

In the sweetness of all my dreams.
I face emotions and amaze myself,
To have this angel, who on me, watches,
Leaving my ills on the beach.

The wind whistles in the pine needles,
And sing me this sweet melody,
Relieving my heart bruises,
Through painful grief.

An angel watches over me!
I feel it every moment,
I touch him blindly,
In those moments when I sleep.

Gys
© 2017 Gyslaine LE GAL

Mes poèmes sur My poems on :
http://www.thebookedition.com/fr/doux-abandon-sweet-abandon-p-350050.html
http://livre.fnac.com/a9875435/Gyslaine-Le-Gal-Dans-les-tourmentes-de-l-amour
http://livre.fnac.com/a10030468/Gyslaine-Le-Gal-Voile-d-ambre

Mes pensées volent vagabondent My thoughts fly, wander

Mes pensées volent, vagabondent,
Loin de ces chimères, de ce monde,
M’entrainent bien au-delà,
De ces frimas.

Mes pensées volent, inondent,
Ces pages où abondent,
Tous ces mots d’amour,
Que je t’écris depuis toujours,

Mes sentiments se fondent
Dans ces douces ondes
Chargées de cette tendresse
Qui pour toi restent une caresse.

Mes pensées volent, inondent,
Apportant à notre monde
Cette douce insouciance de l’amour
Plus fort chaque jour.

Mes pensées volent, abondent,
Sur ce continent, cet autre monde,
Qui te maintient loin de moi,
Dont l’écho résonne en moi.

Mes pensées volent, vagabondent,
Pour t’entrainer dans cette onde
Où l’amour et la passion
Ont la plus belle des expressions.

My thoughts fly, wander

My thoughts fly, wander,
Far from these chimeras, this world,
Train me well beyond,
From these frost.

My thoughts fly, flood,
These pages where abound,
All these words of love,
That I write to you, since forever

My feelings merge into
In these soft waves
Loaded with this tenderness
Which for you remains a caress.

My thoughts fly, flood,
Bringing to our world
That gentle carefree of the love
Stronger every day.

My thoughts fly, abound,
On this continent, this other world,
Who keeps you away from me,
Which echoes resonate in me.

My thoughts fly, wander,
To train you in this wave
Where love and passion
Have the most beautiful expressions.

Gys

TOUS DROITS RESERVES – ALL RIGHTS RESERVED

Tes lèvres sur ma joue Your lips on my cheek

Dans tous ces moments,
Chahutée par le vent
Venu de l’océan,
Je savoure ces instants,

Qui appartiennent au présent
Et me ramènent doucement,
Au plus merveilleux jour ;
A tout cet amour.

La tête posée sur ton épaule,
Enveloppée de tes bras,
J’ai oublié d’avoir froid.
Je sens tes lèvres qui me frôlent.

Dans tous ces moments,
Chahutée par le vent
Il n’existe plus que nous,
Et tes lèvres sur ma joue.

Your lips on my cheek

In all these moments,
Chapped by the wind
Coming from the ocean,
I savor these moments,

Who belongs to the present
And bring me back slowly,
On the most wonderful day;
To all this love.

With your head resting on your shoulder,
Wrapped with your arms,
I forgot to be cold.
I feel your lips touching me.

In all these moments,
Chapped by the wind
It is only us,
And your lips on my cheek.

Gys

TOUS DROITS RESERVES – ALL RIGHTS RESERVED