Publié dans French love poem with english translation, Poème d'amour Français traduit en Anglais, poèmes d'amour

Tu es parti tu n’es plus là You are gone, you are no longer there

Tu es parti tu n’es plus là
Au fond de moi, nouvel effroi
De ce douloureux abandon
Où toute la raison

N’explique plus rien
Où mon cœur crie reviens
Alors que mes pensées se bousculent
A cette évidence tout m’accule

Tu es parti tu n’es plus là
Je me sens seule cette fois
Perdue dans mes questionnements
Où les souvenirs affluent violemment

Pour me dire qu’à partir de ce soir
Toutes mes nuits seront bien noires
Le bonheur, la joie, ayant désertés
Cette âme déjà abimée

Tu es parti tu n’es plus là
Nouvelle blessure en moi
Pour encore me rappeler
Toute cette vie dévastée

You are gone, you are no longer there

You are gone you are no longer there
In my heart, new terror
Of this painful abandonment
Where all the reason

Do not explain anything
Where my heart cries, come back
While my thoughts are jostling
At this evidence, all drives back

You are gone you are no longer there
I feel me alone this time
Lost in my questioning
Where memories tributary violently

To tell me that from this evening
All my nights will be very dark
The happiness, the joy, having deserted
This soul already tortured

You are gone you are no longer there
New wound in me
For again remember me
All this life devastated

Gys

TOUS DROITS RESERVES – ALL RIGHTS RESERVED

Publié dans French love poem with english translation, Poème d'amour Français traduit en Anglais, poèmes d'amour

Doucement il me tue Slowly he kills me

La lune ne parvient pas à percer ces nuages noirs,
J’avance depuis longtemps dans cet épais brouillard.
Ici c’est le crépuscule, il n’y a plus de clair de lune.
Je marche à tâtons dans le noir devant mon infortune.

Je ne sais plus quand, je ne sais plus où,
Dans mon cœur, mon esprit tout reste flou.
Comment supporter encore tous ces abus ?
A petit feu, il me tue.

L’ombre est derrière, l’ombre est devant ;
J’aimerai revoir le soleil levant.
Apercevoir la lumière, ne plus être jamais déçue
Mais à quoi bon, puisqu’il me tue.

J’ai vu sur la mer voler des mouettes effrayées
Leurs cris stridents lancés, semblent désespérés.
Le naufrage me guette un peu plus pressant
Le vent me dit : demain ce ne sera pas différent.

Comme le fouet qui claque dans l’air,
Les silences font mal, il exagère.
Voilà, je crois que le moment est venu,
Avant que doucement, il me tue.

Derrière ces nuages noirs où des étoiles continuent de briller
Dans les cœurs brisés, les nuits sont tombées.
Où Dieu trouve-t-il tout ce noir dont il me revêt ?
Je n’ai plus ta main pour parvenir au sommet.

Slowly he kills me

The moon does not manage to pierce the black clouds,
I go long in this thick fog.
Here it is twilight, there is no moonlight.
I walk in the dark in front of my misfortune.

I do not know when, I do not know where,
My heart, my mind all remains unclear.
How still endure all this abuse?
A small fire, he kills me.

The shadow is behind the shadow is in front;
I would like to see the sunrise.
See the light, not be never disappointed
But why, since he kills me.

I saw sea gulls flying frightened
Their screeching started, seem desperate.
The sinking watching me a little more pressing
The wind said to me, tomorrow will be no different.

As the whip slamming into the air,
The silences hurt, he exaggerates.
That, I believe the time has come,
Before gently, he kills me.

Behind these black clouds where stars continue to shine
In the broken hearts, the nights have fallen.
Where God is there all black he is of me?
I do not have your hand to reach the top.

Gys

TOUS DROITS RESERVES – ALL RIGHTS RESERVED

Publié dans French love poem with english translation, Poème d'amour Français traduit en Anglais, poèmes d'amour

Insoutenable attente Unbearable wait

Je regarde le rivage s’éloigné.
Contre le bastingage je reste appuyée.
Sur ces flots écumeux, danse ton doux visage
Tous ces mots ainsi jetés, restent mon plus tendre langage

Au-delà des océans, à toi je reste infiniment liée.
L’éloignement ; l’amour a su le conjurer
Et si les choses nous ont paru insurmontables
L’attente est devenue presque insoutenable.

La traversée s’achève ; j’approche du rivage.
Je vois toujours ton visage se dessiner dans le sillage.
Je refoule mes larmes, difficilement contenues
Tout me désarme, je suis perdue.

J’ai jeté l’ancre et gardé mes meilleurs souvenirs
Qui bien souvent, m’arrachent de profonds soupirs.
L’attente est mon pire cauchemar
J’ai hâte de te revoir.

Unbearable wait

I look, the shore moves away.
Against the rail, I remain leaned.
On these frothy waves, dance your sweet face
All these words so thrown, still my most tender language

Beyond the oceans, to you I remain infinitely bound.
The remoteness; Love knew to ward it
And if things have seemed insurmountable
The waiting became almost unbearable.

The crossing ends; I approach of the shore.
I always see your face stand out in the wake.
I repress my tears, hardly contained
All disarms me, I am lost.

I anchored and kept my best memories
Which often snatch deep sighs.
Waiting is my worst nightmare
I cannot wait to see you.

Gys

TOUS DROITS RESERVES – ALL RIGHTS RESERVED

Publié dans Amitié friendship, French love poem with english translation, Poème d'amour Français traduit en Anglais, poèmes d'amour, Romantique Romantic

J’ai murmuré ton nom I whispered your name

Combien de lunes sont passées
Depuis ce jour où nous nous sommes rencontrés ?
Je ne parviens plus à compter.
Ce soir, je suis trop fatiguée

Chaque instant passé loin de toi
Réveille insidieusement cet effroi
Celui de ne plus te revoir
De rester seule encore un soir

Perdue dans mes rêves
Où l’émotion doucement s’élève
Amenant inconsciemment les larmes
Qui à chaque fois me désarment

Me laissant ainsi démunie
Devant mes peurs et mes envies.
Depuis que ces lunes sont passées,
Je n’ai jamais cessé de t’aimer

Tu hantes mes pensées
Je me sens bien souvent, esseulée
Alors je ferme fortement les yeux.
Ton nom murmuré, monte maintenant vers les cieux.

I whispered your name

How many moons are passed?
Since that day we met?
I can no longer count.
Tonight, I am too tired

Every moment spent away from you
Wake insidiously this terror
Thought I no longer see you
To stay alone again one night

Lost in my dreams
Where emotion gently rises
Bringing tears unconsciously
Who disarm me every time?

Leaving me so helpless
I am in front of my fears and my desires.
Since these moons are passed,
I never stopped loving you

You haunt my thoughts
I feel me often lonely
So I strongly close the eyes.
Your name whispered, now ascends to heaven.

Gys

TOUS DROITS RESERVES – ALL RIGHTS RESERVED

Publié dans poèmes d'amour

Un homme pleure A man cries

Poème à lire et/ou à écouter
A Poem To read and/or listen

English version after French version

Le visage enfoui dans ses mains,
Il ferme les yeux et il se souvient.
Il lui a tendu la main,
Lui a hurlé : Reviens !
Elle a continué son chemin,
Vers un autre destin.

Le visage enfoui dans ses mains,
Il se laisse aller à son chagrin.
Elle l’a quitté pour son ami,
Pour vivre une autre vie,
Celle des gens aisés,
Appartenant à la haute société.

Il pleure maintenant sur lui,
Sur cette vie qui s’enfuit.
Où sont passés ces mots bleus ?
Qu’il voyait dans ses yeux ?
Où sont passés les : Je t’aime ?
De cette femme qu’il aime ?

Le visage enfoui dans ses mains
Il s’interroge et ne comprend plus rien.
Il a perdu l’unique espoir
Un jour de la revoir.
Il pleure et serre les poings.
Il pleure et se terre dans un coin.

A man cries

The face buried in his hands,
He closes his eyes and remembers.
He held out his hand,
He yelled: Come back!
She continued her way,
To another destiny.

The face buried in his hands,
He indulges his sorrows.
She left him for his friend,
To live another life,
That of wealthy people,
Belonging to high society.

He now cries over him
On this life that runs away.
Where are her blue words?
He saw in her eyes?
Where are the: I love you?
Of this woman he loves?

The face buried in his hands
He questioned and no longer understands anything.
He lost the only hope
One day to see her.
He cries and clenches his fists.
He weeps and land in a corner.
Gys

Licence Creative Commons est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France