Publié dans Poème, Poème sur la vie The life

Débarrassée de lui Cleared rid of him

J’ai repris ma vie, 
Là où je l’ai laissée.
La chance me sourit 
Je suis débarrassée.

Oublié ces vilenies. 
Dans tes bras je me blottis.
J’ai retrouvé mon âme,
Son feu et sa flamme. 

Débarrassée de lui, 
Je trouve le répit,
La joie l’insouciance, 
Savourer ta présence.  

Cleared rid of him

I took my life back
Where I left it.
Luck smiles on me
I am rid of.

Forgot these villains,
In your arms I snuggle up.
I found my soul,
Its fire and its flame.

Cleared rid of him,
I find respite,
Joy, carelessness,
Savor your presence.

Gys 
Droits d’auteur - Copyright© 2021 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal
Tous mes  Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF
Publié dans Poème, Poème sur la vie The life

Ils ne s’adressent pas à vous They are not for you

Combien de fois lui ai-je dis, non,
Combien de fois lui ai-je dis, stop,
Pourquoi chercher un nom,
Alors qu’il estrope.

Il n’a pas compris,
Que je dirige ma vie.
Et que devant l’insistance
Je pars sans plus de bienséance.

Je ne puis donner l’amour
Au premier venu qui accoure.
Je ne lui appartiens pas,
Et pour lui ne serais jamais là.

Cette persécution, ces allusions,
Je les ai vécues comme un viol,
Un manque de respect, une intrusion,
Une agression au vitriol. 

Je sais que vous me lirez !
Pas sûre que vous comprendrez.
Mes poèmes sont pour un autre,
Mais SURTOUT PAS POUR VOUS. 

Gys 
Droits d’auteur - Copyright© 2021 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal
Tous mes  Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF

They are not for you

How many times have I told her, no
How many times have I told her, stop
Why look for a name
While he is stroping.

He did not understand,
That I run my life.
And that in the face of the insistence
I leave without more decorum.

I cannot give love
To the first comer who comes running.
I don't belong to him
And for him would never be there.

This persecution, these allusions
I experienced them like rape
A lack of respect, an intrusion
A vitriolic assault.

I know you will read me
Not sure you will understand.
My poems are for another,
But ESPECIALLY NOT FOR YOU.

Gys 
Droits d’auteur - Copyright© 2021 Gyslaine LE GAL

Tous mes livres ici : https://www.thebookedition.com/fr/30895_gyslaine-le-gal
Tous mes  Ebook ici : https://www.amazon.fr/Gyslaine-LE-GAL/e/B071Z7X5XF
Publié dans Livre : Roman, poèmes d'amour

L’inconnu de la falaise (roman – novel)

L inconnu de la falaise

EXTRAIT
Quand elle se trouve ainsi confinée dans sa chambre après une punition, elle reprend son journal intime pour y écrire ses pensées, ses états d’âme. Ce sont des mots de colère qu’elle jette pêle mêle sur ces feuilles blanches. Mais malgré cela, elle trouve un réel plaisir à écrire. Chaque soir, avant de s’endormir, elle prend son cahier, met la date, et se livre sans aucune retenue. Ses mots nerveusement tracés s’alignent noircissant un peu plus chaque jour, ces pages vierges. Elle a trouvé dans cette écriture son exutoire. Quand les mots se tarissent, que la nuit est déjà bien avancée, elle cache son journal tout au fond de son armoire, dans un berceau de poupée, souvenir d’un Noël lorsqu’elle avait six ans. Elle n’aimerait pas que son frère Mathieu où que ses parents le découvrent. Elle sait que tout ce qu’elle y a consigné, ne ferait plaisir à personne.
Depuis quelque temps, elle y parle de ses copines et copains, de ceux qu’elle a perdus en changeant d’école.
Dans ce lycée où elle n’a toujours pas trouvé ses repères, dans sa solitude, elle pense souvent à un garçon qui se démarque de cette bande de loubards. Il lui plaît vraiment beaucoup et semble s’intéresser à elle. Quand elle parle de lui dans son journal, c’est bien souvent avec des mots d’amour. Elle écrit même les sensations de désir qui montent en elle quand il la regarde dans les yeux, quand il lui touche la main, ou quand il lui fait la bise. Elle le dit, dans son journal. Elle craque pour lui. Et quand elle pense à lui elle murmure son prénom « Sylvain ».
Il est blond comme elle. Toujours bien habillé, avec des vêtements de marque.
Ce qui la dérange au plus haut point dans ce qui pourrait devenir une relation amoureuse, c’est la bande de filles et de garçons qui l’accompagnent. Ils sont vulgaires, fument en cachette ce qui semble être des joints. Il y a Greg, grand, brun, vulgaire et toujours l’air ahuri ; Cédric, trapu, brun au regard espiègle qui semble toujours préparé un mauvais coup ; Et puis, Nathalie la brune aux cheveux longs, aux yeux noircis par l’eyeliner ; aux jeans qui lui descendent sur les fesses laissant voir le haut de son string, et pour finir, Sylvie, la blonde aux décolletés plongeants, aux lèvres pulpeuses barbouillées de rouge, aux allures d’allumeuse.

Ce soir, Estelle n’a pas envie d’écrire. Elle ne se sent pas au meilleur de sa forme et a le moral en berne. Son journal sur les genoux, elle commence à le feuilleter s’arrêtant de temps à autre sur certains passages.

Disponible en Ebook : https://www.amazon.fr/dp/B07RM71J2G