Publié dans Livre : Roman, poèmes d'amour

Elle a tué l’homme que j’étais (roman)

RETOUR LECTEUR

Couverture elle a tué

Dans ce roman, l’auteure mène une enquête sur les violences conjugales subies par un homme. Elle s’en sert pour la trame de son futur roman avec l’accord de celui-ci.
En se racontant intimement, dans un climat de confiance et d’empathie, la victime arrive peu à peu à se reconstruire.
Mais qui est-il vraiment ce psychiatre ?
Où cette situation ambiguë peut-elle les conduire, car ici les rôles sont inversés ?
Quel est le profil de sa femme, une perverse narcissique manipulatrice ?
Comment et pourquoi leurs rapports se dégradent-ils si brutalement ?
Ce sujet rarement traité, bien décrit et exposé de façon vivante, se lit comme un thriller psychologique avec beaucoup d’intérêt.
La romancière passeuse de mots… passeuse de maux

https://www.thebookedition.com/fr/elle-a-tue-l-homme-que-j-etais-p-352376.html

Publié dans Livre : Roman

Improbable avenir – Cinq jours qui ont compté (RETOUR LECTEUR)

RETOUR LECTEUR

Improbable avenir (tome 1)

Belle phrase d’introduction de Victor Hugo qui résume le thème de ce roman. Celui-ci bien que d’actualité est abordé de façon trop « mélo »… Le mot larmes revient trop souvent… Et même si la réalité dépasse parfois la fiction, j’ai eu du mal à me laisser entraîner dans la lecture de cette intrigue rocambolesque. Dommage !

********

J’ai lu et relu ce roman sans me lasser emporté par le rythme pareil aux dunes animées par le vent au souffle chaud et annihilant.
Un personnage étrange que ce John qui se présente comme un parti idéal pour partager sa vie avec Liane en lui faisant miroiter ses richesses et son amour du risque pour les faire fructifier. Ne la considère-t- il pas comme un butin qu’il veut s’approprier?
Malgré ses réticences et les conseils éclairés de son ami Karim, Liane vit cette rencontre sur le net comme un souffle d’amour qui la pénètre et s’empare d’elle après avoir succombé au charme de John aux accents anglophones.
Cet amour, elle va le porter dans la souffrance, les larmes et le feu de l’attente pour le voir naître et le serrer dans ses bras contre toute attente.
Malheureusement suite à une série de déboires et sa santé qui n’arrête pas de se dégrader John repousse l’échéance du rêve d’Éliane de le rencontrer un jour.
John s’accroche à elle comme sa dernière bouée de sauvetage jusqu’à l’épuisement de tous les soutiens moraux affectifs et financiers dont elle dispose.
J’avoue que Liane m’a dérouté dans son entêtement à vouloir sauver cet improbable avenir. Sa rage de vouloir concrétiser à tout prix cette liaison dans la douleur et les larmes ne m’a pas laissé indifférent.
Pour qui veut chavirer dans les sensations fortes, je conseille vivement la lecture de ce livre pour découvrir le style d’écriture de cette excellente écrivaine Gyslaine Le Gal qui n’a pas fini de nous surprendre.

Cinq jours qui ont compté (tome 2)

L’amour peut-il survivre à l’éloignement, la maladie, tous les aléas de la vie… les différences sociales et religieuses ? Éternelle question…
La phrase d’introduction de F. de la Rochefoucauld résume bien ce roman d’amour.
J’ai bien aimé

********

Les personnages atypiques de vos deux romans improbable avenir et cinq jours qui ont compté nous entraînent dans une spirale sans fin d’une femme qui se bat pour changer le cours des choses avec comme seule arme son amour sincère et son désir de comprendre l’autre et préserver une relation chaotique et à sens unique qui sème en elle le doute. Forte de caractère elle ne retient que le souvenir de ce qui est beau dans ses relations. A travers l’histoire le lecteur comprendra que nous devons faire la part des choses entre le rêve, de l’amour idéalisé confronté à l’usure du temps porteur du doute sur sa probable pérennité telle que nous l’imaginons, et sa confrontation avec la réalité. Consciente elle ne perd pas pied et consolide ses attaches, lestée à la réalité de sa vie au quotidien.