Archives de tags | Sentiments Feelings

Fougue et passion Ardour and passion

Couple amoureux

Il suffit d’un petit rien
Pour que je me sente bien.
Un regard, une caresse,
Un mot, une tendresse,

Pour que ma volonté,
Finisse par me quitter ;
Que toutes mes émotions,
Affluent avec force, passion,

Pour que mon cœur
S’ouvre au bonheur,
Pour que ma raison,
Vacille sous les frissons

Qui parcourent mon corps,
Me demandant l’effort,
Pour encore te résister,
Avant de t’aimer,

Avec fougue et passion,
Avec amour et aliénation,
Pour cette onde d’infinie douceur,
Qui fait soudain chavirer nos cœurs.

Ardour and passion

It is enough of a little nothing
So that I feel good.
A look, a caress,
A word, a tenderness,

For my will,
Finally leaves me;
Letting all my emotions,
To rush with strength, passion,

For my heart
Opens up to happiness,
For my reason,
Shivering under the shivers

Who roam my body,
Asking me for the effort,
To resist to you again,
Before to love you,

With ardour and passion,
With love and alienation,
For this wave of infinite sweetness,
That suddenly does capsize our hearts.

Gys

Copyright© 2017 Gyslaine LE GAL

Publicités

Extrait du livre improbable avenir Excerpt from the book Improbable avenir

Tout au long de cette journée elle s’est laissé conquérir. Quand il la touche, quelque chose commence à vibrer en elle, un désir soudain qui surgit au creux de ses reins. Elle n’a plus vraiment envie de lutter ni même de résister, et à un moment où il feint de la retenir dans ses bras, elle se tourne doucement vers lui, plonge son regard dans le sien, et alors que leurs lèvres s’approchent puis se frôlent, elle s’abandonne dans un long et farouche baiser, dont ils ressortent pantelants de désir. Ils se regardent maintenant, ils s’observent jusqu’à ce que Nicolas la plaque tout contre lui. Dans un souffle il lui susurre :
—Chérie ! Tu me sens-là ?

drapeau-anglais

Throughout the day she allowed herself to be conquered. When he touches her, something begins to vibrate in her, a sudden desire that arises in the hollow of her loins. She no longer really wants to fight or even resist, and at a moment when he pretends to hold her in his arms, she turns gently towards him, looks into his, and as their lips approach then brush against each other, she abandons herself in a long and fierce kiss, from which they emerge panting with desire. They look at each other now, watching each other until Nicholas sticks it against him. In one breath he whispers:
—Sweetheart ! Do you feel me?

Version papier : http://www.thebookedition.com/fr/improbable-avenir-p-350170.html
Version Ebook : https://www.amazon.fr/dp/B0711QJ8C4/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1494935928&sr=8-1&keywords=improbable+avenir

Couverture parfaite 12 05 2017

Je rêve pour oublier ton absence I dream to forget your absence

Il était trop tôt ce matin.
J’ai laissé glisser ma main,
Courir sur les draps
Alors que j’avais si froid.

J’étais à peine sortie de mes rêves
Que je ressentais encore cette fièvre.
J’imaginais l’odeur de ta peau,
Et la douceur de tes mots.

Je rêvais cette tendresse,
Qui me plongeait dans l’allégresse.
Je rêvais pour raviver mes sens,
Et espérer ta présence.

Je suis sortie de la nuit
Je m’extirpe de mon lit
Retourne dans mon monde de silence.
Je rêve, pour oublier ton absence.

I dream to forget your absence

It was too early this morning.
I let my hand slides,
Running on the sheets
So that I had so cold.

I was barely come out of my dreams
That I still felt this fever.
I imagined the smell of your skin,
And the sweetness of your words.

I dreamed of that tenderness,
Who plunged me in joy.
I dreamed to revive my senses,
And to hope for your presence.

I am go out of the night
I get out of my bed
Return in my world of silence.
I dream, to forget your absence.

Gys

TOUS DROITS RESERVES – ALL RIGHTS RESERVED

De tous mes jours Of All my days

Je me souviens de tous ces combats pour t’oublier,
Et toutes ces résolutions pour ne plus aimer,
Mais maintenant que tu es à mes côtés,
Je ne pense plus qu’à m’abandonner,

A la merveilleuse douceur de mes sentiments,
Qui m’assaillent, m’emprisonnent doucement.
Mon cœur t’aime toujours aveuglément.
Je rêve de toi, sans pouvoir faire autrement.

Il n’est pas un instant, de tous mes jours,
Où j’appelle expressément ton retour.
Il n’est pas une vision, une image,
Sans que se dessine ton visage.

Il n’est plus un instant, de toutes mes nuits,
Où contre toi je me blottis,
Pour me rassurer de ta présence,
Encore angoissée de cette ancienne absence.

All my days, all my nights

I remember all these fights to forget you,
And all these resolutions to no longer love,
But now that you are by my side,
I think only of abandoning myself,

To the marvelous sweetness of my feelings,
Who assail me, imprison me gently.
My heart still loves you blindly.
I dream of you, without being able to do otherwise.

It is not an instant, of all my days,
Where I expressly call your return.
It is not a vision, an image,
Without your face appearing.

It is not a moment, of all my nights,
Where against you I huddled,
To reassure me of your presence,
Still anguished by this ancient absence.

Gys

TOUS DROITS RESERVES – ALL RIGHTS RESERVED

Mes pensées volent vagabondent My thoughts fly, wander

Mes pensées volent, vagabondent,
Loin de ces chimères, de ce monde,
M’entrainent bien au-delà,
De ces frimas.

Mes pensées volent, inondent,
Ces pages où abondent,
Tous ces mots d’amour,
Que je t’écris depuis toujours,

Mes sentiments se fondent
Dans ces douces ondes
Chargées de cette tendresse
Qui pour toi restent une caresse.

Mes pensées volent, inondent,
Apportant à notre monde
Cette douce insouciance de l’amour
Plus fort chaque jour.

Mes pensées volent, abondent,
Sur ce continent, cet autre monde,
Qui te maintient loin de moi,
Dont l’écho résonne en moi.

Mes pensées volent, vagabondent,
Pour t’entrainer dans cette onde
Où l’amour et la passion
Ont la plus belle des expressions.

My thoughts fly, wander

My thoughts fly, wander,
Far from these chimeras, this world,
Train me well beyond,
From these frost.

My thoughts fly, flood,
These pages where abound,
All these words of love,
That I write to you, since forever

My feelings merge into
In these soft waves
Loaded with this tenderness
Which for you remains a caress.

My thoughts fly, flood,
Bringing to our world
That gentle carefree of the love
Stronger every day.

My thoughts fly, abound,
On this continent, this other world,
Who keeps you away from me,
Which echoes resonate in me.

My thoughts fly, wander,
To train you in this wave
Where love and passion
Have the most beautiful expressions.

Gys

TOUS DROITS RESERVES – ALL RIGHTS RESERVED

Telle une femme Like a woman

Donne-moi tout, avant qu’il ne reste plus rien
Laisse-moi respirer cet air marin
Vois mes peines avant que je ne te les dise
Oublie les choses, qu’en moi tu méprises.

Fais-moi voir quand tout est finit
Lève le rideau s’il fait trop nuit,
Car, telle une femme je t’aime aveuglément,
Et d’amour pour toi, je brûle intensément

Laisse poser encore sur moi, ton regard ardent
Découvrir sous ton sourire, ces belles dents,
Prendre ta bouche et venir m’y poser
Dans un tendre et merveilleux baiser.

Car telle une femme, je t’aime aveuglément,
Et d’amour pour toi, je brûle intensément
Si tu m’aimes comme étant cette femme,
De ton amour, emplit mon âme.

Like a woman

Give me everything, before there’s nothing left
Let me breathe this sea air
See my sorrows before I tell you
Forget things, that in me you despise.

Let me see when it’s all over
Lift the curtain if it is too dark,
For as a woman I love you blindly,
And love for you, I burn intensely

Let’s still lay on me, your burning gaze
To discover under your smile, these beautiful teeth,
Take your mouth and come and ask me
In a tender and wonderful kiss.

Because such a woman, I love you blindly,
And love for you, I burn intensely
If you love me as that woman,
With your love fills my soul.

Gys

TOUS DROITS RESERVES – ALL RIGHTS RESERVED

Merveilleuse passion Wonderfull passion

merveilleuse-passion

Rien n’est plus important,
Que de te savoir là,
Avec les mêmes attentes,
Et les mêmes sentiments.

De sentir cet amour chaque fois,
Que le courage s’en va,
Que le doute s’installe,
Quelque chose vibrant au fond de moi,

Me rappelant notre toute première fois,
Où dans ce même élan,
Je me suis jetée dans tes bras,
Eperdue d’amour, quémandant,

Tes tous premiers baisers,
Ton sourire doux, enjôleur,
Tes étreintes tendres, passionnées,
Qui m’ont empli de bonheur.

Rien n’est plus important,
Que te savoir là,
Amoureux comme la toute première fois.
Dans cette passion merveilleuse des amants.

Wonderful passion

Nothing is more important,
Than to know you are here,
With the same expectations,
And the same feelings.

To feel this love every time,
Let the courage go away,
That the doubt arises,
Something vibrating deep inside me,

Reminding me of our very first time,
Where in this same impetus,
I threw myself into your arms,
Distraught with love, begging,

Your first kisses,
Your sweet smile, winning,
Your tender, passionate embraces,
That filled me with happiness.

Nothing is more important,
Than to know you are here,
Lover like the very first time.
In this wonderful passion of swains.

Gys

TOUS DROITS RESERVES – ALL RIGHTS RESERVED

Quelle prière ai-je oubliée ? What prayer have I forgotten?

Une sonnerie retentit dans le lointain
Y aura-t-il quelqu’un
Pour me répondre enfin
Ou devrai-je attendre d’autres lendemains ?

Mon cœur s’emballe !
Quelqu’un a décroché !
Et c’est une voix exténuée
Qui répond par monosyllabe

Une voix sortit du fond d’un lit
Une voix qui s’éteint dans un souffle
Que j’aimerais pouvoir réchauffer de mon souffle
Lui redonner un semblant de vie.

Que n’ai-je pas fait
Pour que cette souffrance soit ?
Que n’ai-je pas dit
Pour que ta vie soit encore en sursis ?

Quelles prières ai-je oubliées
Pour que tes souffrances continuent de t’habiter ?
Quels cierges n’ai-je pas brûlés
Pour que tu recouvres la santé ?

Il y a trop de questions
Quand on ne peut soulager
Et tellement d’affliction
Quand on ne peut, qu’aimer.

What prayer have I forgotten?

A bell sounds in the distance
Will there be someone
To finally answer me
Or will I have to wait for other tomorrows?

My heart rages!
Someone has answered
And it’s an exhausted voice
Who answers by monosyllable

A voice came from the bottom of a bed
A voice that dies away in a breath
That I wish I could warm up with my breath
Give it back a semblance of life.

What did I not do?
For this suffering is?
What did I not say?
So that your life is still suspended?

What prayers have I forgotten?
So that your sufferings continue to dwell in you?
What candles did I not burn
So that you can recover your health?

There are too many questions
When you cannot relieve
And so much affliction
When we can only to love.

Gys

TOUS DROITS RESERVES – ALL RIGHTS RESERVED

Dieu réunit ceux qui s’aiment God unites those who love each other

Si soudain, la mort t’arrache à moi
Si demain mon cœur sombre dans l’effroi
Peu m’importe, puisque tu m’aimes
Nos joies resteront souveraines

La pluie peut bien se déverser
La terre peut aussi s’effondrer
Tout reste supportable quand on aime
Mes souvenirs de toi m’enchainent

Et tant que cet amour inondera mes jours
Et que tes messages m’apportent l’amour
Peu m’importent tous ces problèmes
Puisque tu m’aimes

Je pourrai quitter mon pays
Te retrouver tant que la vie
Te maintient dans ce monde
Et que l’amour t’inonde

J’aimerais avoir la fortune
Que me donnerait la lune,
Partager toutes ces émotions
Vivre cette véritable passion

Si demain, la mort t’arrache à moi
Si tu meurs loin de moi
Je n’oublierai pas que tu m’aimes
Je ne serai plus la même

J’attendrai l’éternité
Perdue dans cette immensité
Où il n’y a plus de problèmes
Et où Dieu réunit ceux qui s’aiment

(Inspiré d’une chanson d’Edith Piaf)

God unites those who love each other

If sudden death takes you away from me
If tomorrow my dark heart in terror
No matter, because you love me
Our joys will remain sovereign

The rain can empty well
The earth can also collapse
Everything is bearable when you love
My memories of you enslave me

And as this love will flood my days
And your messages give me love
Never mind me all these problems
Since you love me

I could leave my country
To find you so much the life
Keeps you in this world
And the love floods you

I wish I had the fortune
That would give me the moon,
To share all these emotions
To live this passion

If tomorrow death takes you away from me
If you die away from me
I will not forget you love me
I will not be the same

I’ll wait forever
Lost in the immensity
Where there are more problems
And where God units those who love each other

(Inspired by a song of Edith Piaf)

Gys

TOUS DROITS RESERVES – ALL RIGHTS RESERVED

Dans cet amour qui m’est donné In this love that is given to me

J’ai fini de parler à ces heures de doute
Où je ne trouvais aucun repos, mais trop de questionnement
Et solitaire, je continue ma route.
A la croisée des chemins, je vis de merveilleux moments.

J’en suis venue à espérer, que d’autres journées
M’éloignent de ce monde irréel
Que dans cet amour qui m’est donné
Je quitte la nuit pour ne voir que le bleu du ciel.

Ce serait une vie merveilleuse, sublime
Que de cet amour si profond, si beau
Notre cœur ne connaisse plus la peur de l’abîme
Et sache écouter, le chant mélodieux des oiseaux.

Que notre cœur se laisse bercer
Par la douceur et l’étrangeté
De tous ces mots mélodieusement murmurés
De cet amour qui nous a ainsi liés.

In this love that is given to me

I’m done talking to these hours of doubt
I could find no rest, but too much questioning
And lonely, I continue my journey.
At the crossroads, I saw a wonderful time.

I have come to expect, other days
Me away from this unreal world
In the love that is given to me
I let the night to see only the blue sky.

It would be a wonderful life, sublime
That this love so deep, so beautiful
Our heart not know the fear of the abyss
And know listen, the melodious birdsong.

Than our heart let itself brought up
By the sweetness and strangeness
Of all these melodiously whispered words
Of this love that like this has bound us.

Gys

TOUS DROITS RESERVES – ALL RIGHTS RESERVED