Publié dans French love poem with english translation, La vie The life, Poème d'amour Français traduit en Anglais, poèmes d'amour

Mélancolie Melancholy

Dans le souffle d une caresse

Même si le ciel est gris,
Que les gouttes de pluie,
S’accrochent à mes cheveux,
J’ai connu des moments merveilleux,

Où l’amour rythmait mes jours,
Où les dialogues comblaient ma solitude,
Où la tendresse était là pour
Chasser toutes mes inquiétudes.

Aujourd’hui le ciel reste gris,
L’amour sombre dans la mélancolie,
La fraîcheur enveloppe mon corps endolori,
Mais à la vie, je souris.

Melancholy

Even if the sky is gray,
That the raindrops,
Clinging to my hair,
I have experienced wonderful moments,

Where love rhymes my days,
Where the dialogues filled my loneliness,
Where tenderness was there for
Hunt all my worries.

Today the sky remains gray,
Dark love in melancholy,
The freshness envelops my sore body,
But to life, I smile.

Gys

Copyright© 2017 Gyslaine LE GAL

Publicités
Publié dans Amitié friendship, French love poem with english translation, Livre poésies d'amour, Poème d'amour Français traduit en Anglais, poèmes d'amour

Sur le quai de la gare On the station platform

Je suis plantée là, sur le quai de la gare
Fragile, impuissante, j’assiste à ton départ.
Je te vois t’éloigner d’un pas rapide et décidé.
Dans le wagon, tu montes sans te retourner.
Derrière toi, je suis restée lasse les yeux hagards.

Le train sur la voie s’est mis à rouler,
Sur mes joues les larmes commencent à couler.
Sous mon manteau, je sens la froideur de l’hiver
J’essaie de me réchauffer dans ces courants d’airs.
Je ne cesse de frissonner, tout mon corps est glacé.

Je ne cesse de trembler et me suis mise à sangloter.
Mon être entier qui n’avait su exprimer semble crier.
Ne pars pas, ne t’en vas pas,
Je sais que j’attendrais longtemps que tu me reviennes.
Sur mes joues les larmes continuent de rouler.

On the station platform

I’m standing there on the station platform
Frail, powerless, I am present at your leaving.
I see you go away from a fast and decided step.
In the carriage, you go up without turning you.
Behind you, I stay tired eyes haggard.

The train on the track began to roll,
On my cheeks, tears begin to flow.
Under my coat, I feel the coldness of winter
I try to warm myself in these currents of air.
I never cease to shivering, my whole body is frozen.

I never cease to shake, and put myself sobbing.
My whole being who was able to express seems to cry.
Do not go, do not go away,
I know I would wait long as you come back to me.
On my cheeks, tears still are rolling.

Gys

TOUS DROITS RESERVES – ALL RIGHTS RESERVED